Vérifiez si vous pouvez partir à la retraite avant 62 ans

Carrières longues, personnes handicapées, fonctionnaires dits « actifs » : certains peuvent encore prendre leur retraite avant 62 ans. Vérifiez si vous êtes concerné.

L'âge minimum de la retraite est fixé en France à 62 ans. Cette règle subit toutefois plusieurs exceptions.©Istock

L’âge minimum de la retraite est fixé en France à 62 ans. Cette règle subit toutefois plusieurs exceptions et il reste possible, dans certains cas, de partir avant. Tour d’horizon des principales dérogations.

Les carrières longues

Vous avez commencé à travailler tôt ? Vous avez peut-être le droit de partir à la retraite à 60 ans au lieu de 62. Pour cela, il faut remplir ces deux conditions :

– Avoir validé au moins cinq trimestres, tous régimes confondus, avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (c’est quatre trimestres pour ceux qui sont nés entre octobre et décembre, ou pour les non-salariés agricoles).

– Avoir le nombre de trimestres requis pour votre génération. Attention, seuls les trimestres cotisés ou « réputés cotisés » comptent pour ce dispositif. Les périodes réputées cotisées sont : les trimestres de maternité (mais pas les majorations de durée d’assurance pour enfants, ne les confondez pas) et ceux acquis via le nouveau compte pénibilité ; jusqu’à 4 trimestres de service national ; jusqu’à 4 trimestres de chômage indemnisé ; jusqu’à 4 trimestres de maladie ou accident du travail ; jusqu’à 2 trimestres d’invalidité.

C’est plus rare, mais il est par ailleurs toujours possible de partir à 58 ans. A condition cette fois d’avoir validé cinq trimestres avant la fin de l’année civile de ses 16 ans et d’avoir, à son compteur global de trimestres cotisés et réputés cotisés, au moins huit trimestres de plus que le quota normalement requis pour votre génération. Si, par exemple, vous êtes de 1961, il vous faudra ainsi au moins 168+ 8 = 175 trimestres.

Vous pensez respecter ces critères ? Vérifiez grâce au simulateur d’Info-Retraite.fr, le site officiel des régimes.

A savoir : En 2016, 27,8 % des nouveaux retraités du régime général ont bénéficié d’un départ anticipé pour carrière longue. Des hommes, dans quasi sept cas sur dix (source : Cnav).

Les travailleurs handicapés

Un autre dispositif de retraite anticipée concerne les personnes en situation de handicap. Il permet de partir à compter de 55 ans, à taux plein. La première condition : s’être vu reconnaître un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 %. La seconde : avoir cotisé et validé un certain nombre de trimestres depuis la reconnaissance de ce taux. Ceux-ci varient selon les générations.

En pratique : Pour savoir si vous avez droit à ce dispositif, reportez-vous ensuite au tableau ci-dessous :

Pour un départ àVotre durée d’assurance doit être égale à votre durée de référence moinsEt votre durée cotisée doit être égale à votre durée de référence moins…
55 ans40 trimestres60 trimestres
56 ans50 trimestres70 trimestres
57 ans60 trimestres80 trimestres
58 ans70 trimestres90 trimestres
59 ans80 trimestres 100 trimestres

-> Votre durée de référence correspond au nombre de trimestres requis pour décrocher le taux plein pour votre génération
-> Votre durée d’assurance correspond au nombre de trimestres totaux que vous avez validés, depuis la reconnaissance de votre taux d’incapacité d’au moins 50 % (trimestres cotisés + autres)
-> Votre durée cotisée correspond au nombre de trimestres acquis grâce à vos cotisations, depuis la reconnaissance de ce taux.

Exemple : pour prendre sa retraite à 55 ans en étant né en 1965, il fait avoir validé en tout au moins 129 trimestres (169 – 40) et en avoir cotisés au moins 109 (169 – 60). Le tout, depuis la reconnaissance d’un taux d’incapacité d’au moins 50 %, toujours.

Certains statuts professionnels

Enfin, certaines statuts professionnels ne sont pas concernés par l’âge de 62 ans. C’est le cas des fonctionnaires classés « actif » (emplois risqués ou pénibles), qui bénéficient généralement d’un âge minimal à 57 ans, voire 52 ans pour les policiers nationaux ou encore les gardiens de prison. Les militaires disposent également d’un traitement spécifique. Tout comme les assurés des régimes spéciaux.

NB : Cette liste de situations permettant de partir avant 62 ans n’est pas exhaustive, d’autres dérogations sont accordées par certains régimes. Renseignez-vous auprès de vos caisses de retraite.

Sur le même thème

Age de départ à la retraite

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique