Vingt-quatre ans d’existence et toujours là, c’est un argument de poids pour se pencher sur le contrat de retraite Madelin. Strictement réservée aux artisans, commerçants et libéraux, cette enveloppe permet de constituer un capital financier par des cotisations régulières pour percevoir, après cessation de l’activité professionnelle, une rente viagère.

Contrat Madelin: les règles à respecter

A l’inverse du Perp, le contrat Madelin prévoit des planchers et des plafonds de cotisations. Les règles sont donc plus rigides, d’autant que, contrairement au Perp, il n’est pas possible de sortir en capital à hauteur de 20% de l’encours.

Le Conseil constitutionnel vient de retoquer cette évolution favorable au contrat Madelin qui figurait dans la loi de finances 2018. Partie remise? Néanmoins, ce dispositif offre deux atouts majeurs. Tout d’abord, le taux de conversion du capital en rente peut être garanti par l’assureur lors de l’adhésion ou à chaque versement, une option d’autant plus intéressante que les niveaux de conversion en rente ne cessent de baisser. Ensuite, le potentiel de déduction fiscal est élevé.

Une fiscalité attractive

Les cotisations sont déductibles à hauteur de 10% des revenus imposables, dans la limite de huit fois le plafond annuel de la Sécurité sociale ou Pass, 39732 euros en 2018. S’y ajoute une déduction de 15% de ses revenus, dans la limite de sept fois le Pass, pour la fraction de bénéfice qui excède un Pass.

Comme pour le Perp, l’année 2018 entaille toutefois cet avantage. N’oubliez pas non plus que la rente viagère sera imposable et soumise aux prélèvements sociaux.

Une offre de diversifiée

Quant à l’offre, elle est riche d’une bonne soixantaine de contrats commercialisés, certains étant strictement réservés à des corporations (avocats, médecins, etc.). Quel produit choisir ? Là aussi, en triant selon des critères clés (fonds en euros, frais, etc.), on défriche efficacement le terrain. Après, rien n’oblige à rester enfermé dans un mauvais contrat puisque cette enveloppe est transférable entre assureurs. Non sans frais toutefois.