« J’ai besoin que le travail paie mieux ». Voilà comment Emmanuel Macron a de nouveau justifié la hausse de la CSG lors de son passage au 13h de TF1 le 12 avril. Sur la fiche de paie des actifs, cette augmentation est plus que gommée par une baisse de plusieurs cotisations sociales. Mécaniquement leur pouvoir d’achat augmente. Pour les retraités, en revanche, pas de compensation et pour 60% d’entre eux, les plus aisés, la pension nette connaît une baisse sensible. Emmanuel Macron reconnait l’effort financier des retraités et les en « remercie ».