Le Portugal, indétrônable eldorado pour les retraités français

En exclusivité, Mieux Vivre Votre Argent vous dévoile le palmarès 2019 des meilleurs pays où passer sa retraite, élaboré par RetraiteSansFrontières.fr. Si le Portugal semble indéboulonnable, le top 10 réserve quelques surprises.

 

"Les atouts du Portugal pour les seniors sont multiples", note Paul Delahoutre, le responsable du site retraitessansfrontières.fr. Crédit : Istock

Sa cote ne faiblit décidément pas… Pour la cinquième année consécutive, le Portugal pointe en tête du classement des paradis de la retraite à l’étranger de RetraiteSansFrontières.fr. Suivi par son voisin espagnol. Viennent ensuite trois pays non-européens : le Maroc, la Thaïlande et Maurice.

« Les atouts du Portugal pour les seniors sont multiples », note Paul Delahoutre, le responsable de ce site spécialiste de la retraite à l’étranger. « Outre son climat doux, il est aisément accessible depuis la France, ne pose pas de souci particulier en matière de sécurité et c’est un pays culturellement proche », souligne-t-il.

TEST >> Quitter la France à l’heure de la retraite. Mais pour aller où ?

Sans compter le fameux « statut RNH » (résident non habituel), qui, depuis 2013, permet aux retraités français s’installant au Portugal de bénéficier d’un traitement de faveur : dix ans d’exonération fiscale sur leurs pensions, si celles-ci sont versées par les régimes de retraite du privé (les pensions des fonctionnaires ne sont pas concernées car elles demeurent taxées par la France). A condition, notamment, de ne plus être considéré comme résident fiscal par la France. Pour ce faire, il faut déménager pour de vrai, sans faire semblant – mieux vaut, par exemple, ne pas conserver de résidence dans l’Hexagone, en mettant en location ou en vendant votre ancienne maison.

Italie : gare au piège !

Attention, le Portugal ne sera pas la destination idéale pour qui cherche avant tout à dépenser moins au quotidien : le pays n’obtient sur ce critère qu’un 39/100, sa moins bonne note. Selon les estimations publiées dans les guides Retraite sans Frontières, un couple de retraités n’économisera en effet que 19 % en moyenne, sur ses dépenses courantes en s’y exilant. Contre 51 % en Thaïlande, 50 % à Bali (Indonésie) ou encore 30 % au Sénégal.

L’Italie ne fait pas non plus partie des pays où s’installer pour un retraité surtout en quête d’économies. « Le coût de la vie y est à peine plus faible qu’en France », note Paul Delahoutre. « Le pays a certes beaucoup fait parler de lui dans les médias en ce début d’année en raison d’une nouvelle mesure fiscale qu’il a instaurée et qui vise à attirer les retraités étrangers : une taxation des pensions à hauteur de 7 %. Mais ne vous y trompez pas, en vertu de la convention fiscale bilatérale signée avec l’Italie, les pensions versées par les régimes de retraite obligatoires français demeurent taxées par la France, pas par l’Italie, elles ne sont donc pas concernées par ces 7 % ». Au final, la péninsule décroche donc la septième place seulement de ce classement, qui existe depuis 2011.

20 pays étudiés, 12 critères

Vingt pays ont été étudiés pour dresser ce palmarès, « les vingt qui intéressent le plus les retraités français », détaille son auteur. Ils ont été analysés selon douze critères. En plus du coût de la vie (20 % de la note), comptent aussi le climat (15 %), la qualité des soins médicaux, la sécurité, les facilités d’intégration (chacun 10 %), les prix de l’immobilier, le patrimoine naturel, le patrimoine culturel, l’offre de loisirs, la cuisine, l’accessibilité et les infrastructures (chacun 5 %). Les considérations fiscales sont intégrées au critère « coût de la vie ».

Important : les pays affichent au final des notes moyennes relativement proches mais avec des notes à l’origine très différentes selon les critères. Ils ne conviendront donc pas tous au même public ! « A vous de choisir la destination qui vous convient en fonction des critères qui comptent le plus à vos yeux », martèle Paul Delahoutre. Partez-vous avant tout pour économiser ou est-ce un critère secondaire pour vous ? La proximité géographique et culturelle avec la France est-elle une condition sine qua non ou êtes-vous du style aventurier ? Exigez-vous un paysage de carte postale ? Le système médical doit-il être comparable à ce que vous connaissez en France ? A chacun son coin de paradis pour la retraite…

Tunisie VS République dominicaine

Notez qu’un pays fait cette année son grand retour dans le top 10, à la huitième place : la Tunisie. « Elle en avait été délogée ces dernières années en raison d’une série d’attentats, mais ces événements datent désormais et nous constatons un léger regain d’intérêt des retraités pour cette destination », explique Paul Delahoutre.  « D’autant qu’il est proche géographiquement, que les hivers y sont doux, que la mer y est plus chaude qu’au Portugal et qu’une partie de la population est francophone. »

« Ce retour de la Tunisie pousse la République dominicaine hors du top 10 2019 », ajoute Paul Delahoutre. « Cette dernière a vu sa note diminuer cette année sur le critère ‘patrimoine naturel’ en raison de l’abondance des algues sur certaines plages, qui gâche le caractère paradisiaque du paysage. Nous avons reçu des critiques de retraités à ce sujet. »

Sur le même thème

Pension de retraite Réforme des retraites Retraite à l'étranger

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique