« Tous les régimes de retraite proposent désormais la demande de retraite en ligne »

Un seul et même service permet depuis peu d’effectuer une seule et même demande pour obtenir toutes ses pensions de retraite. Dématérialisation et rationalisation sont désormais au programme.

Chaque année, 800 000 personnes environ demandent à percevoir leurs pensions de retraite. Crédit : Istock

Lorsque l’on sait que chaque année 800 000 personnes environ demandent à percevoir leurs pensions de retraite, on ne peut que saluer l’arrivée désormais opérationnelle de la demande de retraite unique en ligne, tous régime confondus, sur le portail officiel inter-régimes info-retraite. Mais parce qu’on ne bascule pas du jour au lendemain d’un système « ancestral », avec prise de rendez-vous auprès de sa dernière caisse de retraite, voire auprès de tous les régimes de retraite auxquels on a pu être affilié au cours de sa carrière professionnelle, à un système « moderne » où les échanges sont entièrement dématérialisés, nous avons voulu en savoir un peu plus sur ce tout nouveau service en ligne. Voici les réponses de Stéphane Bonnet, directeur de l’Union Retraite, le groupement d’intérêt public qui réunit 35 des 42 actuels organismes de retraite de base et complémentaire.

Mieux Vivre Votre Argent : L’Assurance retraite et l’AGIRC-ARRCO disposent déjà de leurs propres outils de demande de retraite en ligne. En quoi le nouveau service disponible sur le portail info-retraite est-il plus probant ?
Stéphane Bonnet : Concrètement, il remplace les services existants à ce jour et qui ont été développés par quatre régimes de retraite : l’Assurance retraite ou régime général, l’AGIRC-ARRCO qui est le régime complémentaire des salariés du secteur privé notamment, le SRE qui est le régime de retraite de la Fonction publique de l’Etat et l’Ircantec qui est le régime complémentaire des agents non contractuels de la Fonction publique. Dans une moindre mesure, le nouveau dispositif se juxtapose également à celui de la CNIEG qui est le régime de retraite des industries électriques et gazières. En effet, depuis quelques jours c’est la demande inter-régimes ou unique qui est désormais proposée sur ces portails. Quant aux autres régimes de retraite qui n’avaient pas encore développé un tel service en raison des nombreuses barrières économiques et technologiques à surmonter, notamment celles qui concernent les normes de sécurité, ils proposent désormais, eux-aussi, la demande en ligne inter-régimes.

Compte tenu de la diversité et de la complexité des règles propres à chaque régime de retraite, ne pensez-vous pas qu’un passage obligé par un portail de retraite unique, ça peut faire peur à certains futurs retraités…?
La loi de 2003 a institué un droit individuel des assurés à être informés sur leur retraite. Le site info-retraite a été développé dans ce contexte, sans ambition de vouloir faire disparaître les portails que les différents régimes de retraite ont pu créer de leur côté pour répondre aux besoins de leurs assurés. Une de nos missions est de développer de façon complémentaire des services ouverts, accessibles à tous les régimes de retraite existants, petits ou grands.

Prendre rendez-vous avec un conseiller retraite pour faire valoir ses pensions, n’est-ce pas autrement plus sécurisant qu’une demande en ligne…?
La demande en ligne a vocation à intervenir après une première séquence au cours de laquelle chaque futur retraité doit vérifier que sa carrière a bien été retracée et qu’aucun trimestre ou point de retraite n’a été oublié : il n’y a pas meilleur co-gestionnaire de sa carrière que l’assuré lui-même!. Pour cela, il est toujours possible de prendre rendez-vous avec un technicien de la retraite attaché au régime auquel on cotise en fin de carrière, l’idéal étant toutefois de le faire un an environ avant la date prévue pour le départ effectif en retraite.

Combien de « comptes retraite » à partir desquels il est aujourd’hui possible de demander à bénéficier de toutes ses pensions de retraite de base et complémentaire, ont-ils été créés ?
Depuis octobre 2016, date de lancement officiel du « compte retraite individuel » on en recense 3,5 millions, dont 47% par des personnes ayant plus de 55 ans.

A terme, pourrait-on imaginer que le » compte retraite » devienne obligatoire ?
Je ne pense pas qu’à court ou moyen terme une quelconque phase coercitive soit envisagée. Nous allons renforcer la communication autour de ce service, sachant que lorsque l’actualité retraite passe sur le devant de la scène médiatique, nous enregistrons des pics de création de comptes. Lorsque le gouvernement déposera d’ici quelques mois le projet de réforme de notre système de retraite devant le Parlement, ce sujet deviendra plus concret encore pour tout le monde. Il y a alors fort à parier que la création de nouveaux comptes retraite individuels devrait être plus importante.

Propos recueillis par Roselyne Poznanski

Sur le même thème

Pension de retraite Pension de réversion Réforme des retraites

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique