Réforme des retraites: Force ouvrière appelle à un rassemblement le 21 septembre

Un rassemblement le 21 septembre pour s’opposer au régime universel de retraite par points voulu par Emmanuel Macron.

"S'il faut aller à la grève d'ensemble pour préserver la retraite et la protection sociale, FO y est prête et déterminée", prévient le numéro un du syndical. Crédit: iStock.

Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière, appelle à un rassemblement le 21 septembre pour s’opposer au régime universel de retraite par points voulu par Emmanuel Macron, dans un éditorial publié en interne et communiqué à la presse mercredi.

A LIRE >>> Réforme des retraites: le projet est-il sur le point d’être repoussé?

« Le 21 septembre, FO appelle à un rassemblement d’ampleur nationale à Paris contre le projet de régime de retraite universel par points, pour le maintien des 42 régimes existants et contre le recul de l’âge de départ« , écrit-il dans son éditorial hebdomadaire. « S’il faut aller à la grève d’ensemble pour préserver la retraite et la protection sociale, FO y est prête et déterminée », prévient le numéro un du troisième syndical français.

La réforme de l’indemnisation chômage également dans le viseur

Il y critique à nouveau la réforme de l’assurance chômage, annoncée la semaine dernière par le gouvernement, qui répond à une logique « comptable » et s’inscrit dans une « politique globale de dumping social pourtant dénoncée par le président de la République il y a quelques jours à l’OIT ».

A LIRE >>> Les règles de l’assurance chômage vont être durcies, voici le récapitulatif

Le leader syndical fait référence à un discours d’Emmanuel Macron prononcé le 11 juin à Genève pour les 100 ans de l’Organisation internationale du travail, où il a dénoncé les dérives d’un « capitalisme fou ».

La politique de l’exécutif, selon M. Veyrier, consiste à accuser les systèmes de protection sociale d’être « trop généreux alors que la source du problème est l’échec cumulé des politiques économiques qui n’ont pas réussi à résorber le chômage ». Pour lui, « il y a donc toutes les raisons de s’alarmer de la réforme des retraites annoncée ».

Mi-juin, le Premier ministre, Edouard Philippe, avait redit que la réforme maintiendrait « la possibilité d’un départ à 62 ans » tout en évoquant l’instauration d' »un âge d’équilibre » pour pousser les Français à « travailler plus longtemps ».

Il n’a pas donné de précision sur le calendrier de cette réforme, que le Premier ministre avait initialement annoncée pour la « fin de l’été ».

Sur le même thème

Age de départ à la retraite Pension de retraite Réforme de l'assurance chômage Réforme des retraites

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique