Réforme des retraites: « pas difficile d’enclencher une mobilisation », prévient la CFDT

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, assure qu’il ne « serait pas difficile d’enclencher une mobilisation » sur la réforme des retraites, prévenant que son organisation refusera toute discussion avec l’exécutif s’il envisage d’augmenter la durée de cotisation « dès 2020 ».

« Le regroupement des différents régimes de retraite dans un système universel doit s’appliquer à partir de 2025″, estime M. Berger dans une interview parue dans Dimanche Ouest-France.

Le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, présentera le 18 juillet son rapport sur les retraites, qui doit servir de base au projet de loi. Mais l’exécutif hésite encore sur les arbitrages les plus sensibles et n’exclut pas des mesures d’économie dès 2020. 

A LIRE >>> Evolution de l’âge de départ à la retraite : les Français vont travailler plus longtemps, mais toujours moins que dans les autres pays riches

« S’il s’agit de rendre le fonctionnement plus juste et plus lisible, la CFDT participera à la concertation. Mais si l’annonce est doublée d’une mesure applicable dès 2020, par exemple l’augmentation de la durée de cotisation, la discussion sera terminée pour la CFDT », prévient M. Berger.

« Il n’y a aucune raison de travailler davantage »

« Aujourd’hui, on va vers l’équilibre du système. Il n’y a aucune raison de travailler davantage », argumente le dirigeant. Mais « si le gouvernement le décidait, ce serait pour faire payer aux travailleurs autre chose que les retraites: renflouer les caisses de l’État ou financer les baisses d’impôts. Ce serait injuste ».

« Il ne serait pas difficile d’enclencher une mobilisation sur ce sujet », prévient-il, « néanmoins, en démocratie, on ne peut pas mesurer la pertinence d’une politique à l’ampleur de la contestation ».

A LIRE >>> Réforme des retraites: Force ouvrière appelle à un rassemblement le 21 septembre

Il donne l’exemple de la réforme « injuste » de l’assurance chômage, avec laquelle 1,2 million de chômeurs pourraient voir leurs allocations réduites, selon des analyses de l’Unedic. « Pourtant, elle ne semble pas agiter les foules. Parce qu’il y a un vieux fond dans notre pays qui consiste à penser: quand on est au chômage, c’est qu’on l’a un peu cherché. Ce qui est une vision très dangereuse ».

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Assurance vie LinXea Avenir: aucun frais sur les versements, des rendements au rendez-vous… C’est presque un sans faute pour ce contrat

Sans aucuns frais sur les versements, et avec des taux raisonnables sur le reste ainsi que des fonds en euros…

19/08/2019 20:09

Assurance vie Mes-placementsliberté: le contrat idéal pour un épargnant averti

Depuis 9 ans, ce contrat est très innovant et offre une arge palette de fonds pour diversifier ses placements.

19/08/2019 19:24

Placements : comment continuer à faire fructifier son épargne à 60 ans, 70 et 80 ans?

A 60, 70 ou 80 ans, les stratégies d’épargne évoluent en fonction de l’horizon de placement et de vos objectifs.…

19/08/2019 18:30

Carburants: la baisse des prix se poursuit

Les prix des carburants ont poursuivi leur baisse la semaine dernière. Le sans plomb affiche un recul marqué. 

19/08/2019 17:35

Arnaque au numéro de téléphone: les assistants vocaux peuvent se faire avoir

Certains usurpent l’identité d’entreprises pour tromper les assistants vocaux qui cherchent un numéro de téléphone. Ainsi, les consommateurs peuvent se…

19/08/2019 15:59

Comment calculer l’indemnité d’entretien de son assistante maternelle? Un simulateur en ligne permet d’être au plus juste

Pas toujours simple de s’y retrouver en tant que particulier employeur pour payer, comme le prévoit les textes, son assistante…

19/08/2019 15:19