Réforme des retraites: vers un report de la mise en application?

Prévue pour entrer en vigueur en 2025, avec la génération 1963, la réforme des retraites pourrait finalement être mise en application plus tard. Plusieurs scénarios alternatifs sont à l’étude par le gouvernement.

Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites. Crédit: Pierre VILLARD/SIPA

Qui sera concerné par le nouveau système universel à points prévu dans le rapport de Jean-Paul Delevoye sur la réforme des retraites ? Pour l’instant, la position officielle reste que la réforme s’applique à partir de 2025, ce qui correspond au départ en retraite des personnes nées en 1963 et qui ont cotisé au régime général. Par contre, pour ceux des régimes spéciaux, comme les policiers qui bénéficient d’un départ à 57 ans, c’est la génération 1968 qui sera la première concernée. Pour les conducteurs de trains, qui partent à la retraite à 52 ans, la mise en application de la réforme se fera avec la génération 1973.

A LIRE >>> Réforme des retraites: le Premier ministre met en garde contre grèves et blocages

Les générations postérieures

Un scénario qui pourrait être revu. D’après Les Echos, dans un document de travail donné aux partenaires sociaux pour la concertation qui a lieu cette semaine, le gouvernement propose que la bascule sur le nouveau système de retraite se face « aux générations postérieures », voire même que l’application soit réservée aux nouveaux entrants sur le marché du travail. Cette dernière solution est appelée la « clause du grand-père » : une façon pour le gouvernement d’étouffer la contestation de la réforme (notamment à la RATP, dont les syndicats ont annoncé une grève illimitée en décembre) en repoussant son application dans un futur tellement lointain que la majorité des actifs d’aujourd’hui ne sont plus concernés.

A LIRE >>> Réforme des retraites: la plateforme de consultation citoyenne est ouverte

Toujours selon le quotidien économique, le gouvernement réfléchit aussi à mélanger ces deux solutions « pour rendre la réforme plus acceptable ». Mais d’autres questions restent à résoudre et notamment la période de transition entre l’ancien et le nouveau régime : comment l’organiser, prendre en compte les points, aligner les taux de cotisations, gérer la fusion des caisses, alors que des actifs seront sous l’ancien régime jusqu’en 2035 (par exemple) et que le nouveau régime se mettra en place en 2025 pour les nouveaux entrants sur le marché du travail.

Sur le même thème

Age de départ à la retraite Réforme des retraites

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique