Retraite: prouver que l’on est encore en vie est désormais plus simple pour les retraités vivant à l’étranger

Une double simplification est mise en place : il suffira de transmettre le certificat une seule fois pour tous les régimes et il sera possible de le faire par Internet.

Ces simplifications sont mises en place dès ce mois de novembre. Crédit: Istock

Quand on est retraité et que l’on réside à l’étranger, prouver auprès des différents régimes de retraite français que l’on est encore en vie pouvait être une tâche un peu fastidieuse, puisqu’il fallait fournir à chaque régime un certificat de vie. Une démarche nécessaire pour continuer de percevoir sa pension et qu’il faut réaliser tous les ans.

Un document pré-rempli

Les choses changent en ce mois de novembre 2019 : désormais, un seul certificat de vie sera demandé au 1,5 million de retraités concernés et transmis à toutes les caisses dont la ou le retraité(e) dépend. Egalement, la démarche peut désormais être réalisée en ligne, explique service-public.fr.

A LIRE >>> Quitter la France à l’heure de la retraite. Mais pour aller où ? Faites le test

Pour accéder au service, il faut passer par son espace personnel sur le site info-retraite.fr ou sur les sites lassuranceretraite.fr, agirc-arrco.fr ou retraitesolidarite.caissedesdepots.fr, selon les situations et les régimes auxquels la ou le retraité(e) est rattaché(e). Dans les espaces personnels, se trouve un certificat pré-rempli, contenant le numéro de Sécurité sociale, le nom de famille, le prénom ainsi que la liste de toutes les pensions en cours de paiement, dans le cas où l’on est bénéficiaire de plusieurs régimes.

L’envoi postal est toujours possible

Ce certificat de vie pré-rempli doit ensuite être validé par une autorité compétente, qui varie selon les pays. Une carte en ligne est disponible ici pour pouvoir savoir, selon le pays, quelle autorité peut authentifier le document. Par exemple, pour l’Espagne, ce peut être le maire de la commune, un juge de paix, le Registre civil, l’Institut national de la sécurité sociale ou encore la direction générale des migrations.

A LIRE >>> Retraités français, ne vous précipitez pas en Italie…

A noter également que ce document peut toujours être renvoyé par voie postale au Centre de traitement retraite à l’étranger : CS 13 999 ESVRES, 37 321 TOURS, Cedex 9, France.

Une démarche que n’ont pas à faire les retraités relevant du régime général (uniquement) et qui réside en Allemagne, au Luxembourg, en Belgique, en Espagne et au Danemark. En effet, la Caisse nationale d’assurance vieillesse a signé des conventions avec ces cinq pays : les Etats transmettent ainsi les signalements des décès. Des conventions devraient être signées dans un futur proche entre le régime général et la Suisse, les Pays-Bas et le Portugal.

Sur le même thème

Pension de retraite Retraite à l'étranger

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique