Réforme des retraites: malgré les oppositions, la loi sera bien votée en 2020

Jean-Paul Delevoye a, par ailleurs, rappelé que les métiers qui garantissent la sécurité pourront toujours profiter d’un départ anticipé à la retraite.

Une retraite minimale de 1 000 euros sera garantie. Crédit: Istock

Qu’importe les nombreuses oppositions : pour le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, le gouvernement ne changera pas de calendrier : la loi instaurant son système universel de retraite sera votée durant l’année 2020, a-t-il affirmé lors d’une entrevue sur BFMTV.

Des dérogations

« Il ne s’agit pas d’une réforme », a-t-il lancé, « il s’agit d’un projet de société. […] Les Français et Françaises demandent les mêmes règles pour tous, l’universalité : à carrière identique, salaire identique, métier identique, droits identiques, retraite identique ».

A LIRE >>> Retraites: mettre en place la «clause du grand-père», c’est renoncer à la réforme selon Delevoye

Par ailleurs, concernant les régimes spéciaux et les dérogations accordées à certaines professions, le haut-commissaire a indiqué que « toutes les professions qui garantissent la protection des citoyens » pourront garder leurs spécificités. « Est-ce que vous imaginez un militaire, à 64 ans, sauter à Bamako ? Nous avons garanti pour ces professions, et nous le revendiquons politiquement, le fait qu’ils pourront garder leur départ anticipé car nous estimons que c’est la garantie pour les citoyens d’être protégés ».

A LIRE >>> Retraite: prouver que l’on est encore en vie est désormais plus simple pour les retraités vivant à l’étranger

1 000 euros minimum

Pour les autres régimes spéciaux, comme celui de la SNCF ou de la RATP, « sous l’autorité du Premier ministre et du président de la République, il y a une réunion, avec les ministres concernés, pour offrir à chaque profession le chemin le plus acceptable socialement, le plus en cohérence avec le système universel pour offrir sur la diversité des régimes de départs une diversité de chemins pour aller vers le même point de convergence », a indiqué Jean-Paul Delevoye.

A LIRE >>> Réforme des retraites: Emmanuel Macron fera «tout pour qu’il n’y ait pas de blocages» lors de la grève du 5 décembre

Rappelant la promesse d’Emmanuel Macron pour une retraite minimale, qu’importe le parcours, à 1 000 euros, le haut-commissaire indique que le système proposé se veut plus juste et permet de lutter contre la précarité. « Vous avez un travail, un revenu, vous avez des points. [Avec le nouveau système, NDLR], nous corrigeons le fait que, quand vous avez 10 heures par semaine de SMIC, aujourd’hui vous n’avez pas de droits à la retraite. Dès que vous aurez un salaire, vous aurez des points qui garantiront l’augmentation de votre pension ».

Sur le même thème

Pension de retraite Réforme des retraites

Réactions et commentaires

13/11/2019 at 10:29
jean-louis.privat

Bonjour,

En référence à votre article sur les régimes spéciaux; je ne suis pas militaire, je ne saute pas à Bamako mais j’ai aussi 64 ans et travaille toujours comme infirmier car je n’ai pas le choix!! Alors, on fait quoi??

Sur la même thématique