Retraites: pas de mesure budgétaire « immédiatement », dit Darmanin

La réforme des retraites ne doit pas comporter « immédiatement » de volet budgétaire, tel un allongement du temps de travail, a déclaré jeudi soir le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, au premier soir d’une mouvement social massif. « Il ne faut pas être bêtement budgétaire, pas tout de suite », a déclaré M. Darmanin sur France 2.

Au moins 800.000 personnes sont descendues dans la rue au cours de la journée et des secteurs entiers d’activité ont tourné au ralenti dans le cadre d’une mobilisation massive contre le projet de réforme des retraites, sur lequel l’exécutif réfléchit à d’ultimes arbitrages avant de le détailler d’ici quelques jours.

A LIRE >>> Calendrier réforme des retraites : « l’architecture générale » du projet dévoilée la semaine prochaine

L’une des grandes incertitudes concerne la mise en place, à côté de la réforme structurelle, de mesures budgétaires destinées à résorber le déficit à venir du système, estimé à une dizaine de milliards d’euros en 2025.

« Notre proposition, c’est de travailler plus longtemps »

Parmi les options possibles, l’exécutif ne veut ni augmenter les cotisations, ni baisser les pensions, ni relever l’âge légal de départ. Reste un allongement de la durée de cotisation, mais la CFDT, principal syndicat à ne pas s’opposer frontalement à la réforme, y est opposée.

« Notre proposition, c’est pas de baisser les pensions, c’est pas d’augmenter les cotisations, mais c’est de travailler plus longtemps puisqu’on vit plus longtemps », a confirmé M. Darmanin. »Notre proposition, c’est pas de baisser les pensions, c’est pas d’augmenter les cotisations, mais c’est de travailler plus longtemps puisqu’on vit plus longtemps », a confirmé M. Darmanin.

A LIRE >>> Retraites: qu’y a-t-il dans ces régimes spéciaux au centre du bras de fer ?

Mais « est-ce qu’on est pressé au point qu’il faut le faire (…) dès l’année prochaine ? », s’est interrogé le ministre. « Il ne faut pas casser la réforme sociale que nous voulons porter (…) en faisant effectivement une réforme budgétaire immédiatement. » « C’est une discussion qu’il faut avoir ensemble », a conclu M. Darmanin, renvoyant aux annonces que doit faire le Premier ministre, Edouard Philippe, la semaine prochaine.

Jusqu’à maintenant, l’entourage du Premier ministre a toutefois plutôt défendu la mise en place d’un volet budgétaire, estimant qu’il fallait s’attaquer au déficit en même temps qu’au système de retraites dans son ensemble. Un report à 2021 des mesures d’économies, notamment, « n’est pas arbitré » à ce stade, assurait-on jeudi soir autour de M. Philippe.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Impôts 2020: vous avez jusqu’au 15 décembre pour corriger votre déclaration

L’application « correction en ligne » est ouverte. Accessible depuis votre espace personnel, elle vous permet de corriger une erreur…

07/08/2020 10:28

Assurance: êtes-vous bien assuré contre les dégâts causés par la sécheresse?

Quatre millions d’habitations sont potentiellement très exposées aux dégâts liés à la sécheresse estime Assurland.

07/08/2020 08:41

Rénovation: MaPrimeRénov’ accessible à tous, sans conditions de revenus en 2021

Dès 2021, MaPrimeRenov’ sera étendue à tous les ménages, sans condition de revenus, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs et aux syndicats…

06/08/2020 16:54

Immobilier: des prix parisiens stables par rapport à juin

Les prix de l’immobilier parisien ne s’envolent plus. En juillet, ils se sont même stabilisés affichant, selon les arrondissements, des…

06/08/2020 14:37

Economie: l’exigibilité des loyers n’a pas été suspendue pendant le confinement

Le tribunal de Paris a donné raison au propriétaire des murs d’un restaurant dont le patron avait arrêté de payer…

06/08/2020 12:56

Immobilier: 68% des résidences principales achetées par des primo-accédants

La part des primo-accédants a été très élevée en juillet chez CAFPI. Elle a représenté 68% de la clientèle du…

06/08/2020 11:44