Retraite: comment cotise-t-on lorsqu’on est au chômage partiel?

Bruno Le Maire a chiffré à 730 000 le nombre de salariés au chômage partiel, en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Comment, dans cette situation, cotise-t-on pour la retraite?

Pour valider quatre trimestres, un salarié doit cumuler au minimum 600 heures de smic dans l’année. Crédit: iStock.

Les Français sont 730 000 à avoir été placés en chômage partiel, depuis le début du confinement lié au coronavirus. Ce chiffre a été annoncé par le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, ce mardi 24 mars. Habituellement, durant cette baisse d’activité, l’employeur verse à ses salariés une indemnité équivalente à 70 % de leur salaire brut horaire. De son côté, il touche une allocation financée par l’État et l’assurance-chômage qui ne couvre qu’une part de l’indemnité versée aux salariés. Face au caractère exceptionnel de la crise sanitaire, l’État a annoncé qu’il prendrait en charge 100 % de l’indemnité versée aux salariés, dans la limite de 4,5 smic.

Une bonne nouvelle, mais, à moins que le décret ne stipule le contraire, les indemnités versées au titre de l’activité partielle ne sont pas soumises aux cotisations sociales, comme le rappelle Capital. De ce fait, le chômage partiel ne permet pas de valider des trimestres de retraite.

Plus compliqué pour les CDD courts

Pour valider quatre trimestres, un salarié doit cumuler au minimum 600 heures de smic dans l’année. De ce fait, la majorité des salariés en contrat à durée indéterminée et à temps plein ne devrait pas faire les frais de cette période de chômage technique, tant qu’elle reste relativement courte.

A LIRE >> Retraites: l’Agirc-Arrco en excédent après neuf années dans le rouge

La situation pourrait s’avérer plus compliquée pour les travailleurs à temps partiel ou les CDD de courte durée. Ils pourront cependant compter sur les points gratuits – sans contrepartie de cotisations – accordés par le régime complémentaire aux salariés pour les périodes d’activité partielle dépassant 60 heures par an. Reste qu’à ce jour, le décret n’a pas encore été publié et qu’il peut réserver une bonne surprise.

Sur le même thème

charges sociales chômage

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique