Retraite: de plus en plus d’entreprises se dotent d’un dispositif d’épargne-retraite

Une enquête sur la loi Pacte révèle que près de 70 % des entreprises disposent d’un régime d’épargne-retraite. Le reste, soit 30% d’entre elles, souhaitent offrir un dispositif à leurs salariés.

Près de 70 % des entreprises disposent d’un régime d'épargne-retraite. Crédit: iStock.

L’entreprise est devenue l’acteur central de la constitution de la retraite des salariés. C’est l’un des enseignements à tirer de l’enquête Flash Loi Pacte, menée par Willis Towers Watson- Gras Savoye. Pour cette étude, 130 entreprises et industries de toute taille ont répondu, ce qui permet de dégager les grandes tendances de la retraite en 2020.

Le taux d’équipement des entreprises en retraite supplémentaire est en hausse : près de 70 % d’entre elles disposent d’un régime d’épargne-retraite et 30 % qui ne sont pas équipées souhaitent offrir un dispositif à leurs salariés. Toujours selon cette étude, 73 % estiment que la préparation à la retraite est un vrai levier d’attraction et de rétention des talents, mais seules 15 % des entreprises communiquent à ce sujet.

Un taux d’équipement en retraite supplémentaire encore insuffisant

Le taux d’équipement en retraite supplémentaire reste insuffisant au regard des enjeux et des attentes des collaborateurs. Il reste fortement corrélé à la taille de l’entreprise, c’est-à-dire qu’il est plus important dans les « grandes » entreprises, qui disposent de ressources plus importantes. Pourtant, les sociétés de plus petite taille – moins de 250 employés – ont un intérêt plus significatif envers les régimes retraites depuis la loi Pacte.

Plus d’entreprises optent encore pour l’Article 83

Le nouveau PER (Plan Epargne Retraite) prévoit la convergence, au sein d’un même produit, des cotisations issues des anciens dispositifs PERE – Article 83 et PERCO (Plan d’Épargne Retraite Collectif). Il permet aux entreprises de plus de 250 salariés de bénéficier d’une baisse du forfait social de 20 % à 16 %. Il est supprimé sur l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés, et pour celles de moins de 50 salariés, le forfait social est supprimé sur l’intéressement mais aussi sur la participation et l’abondement.

Selon cette étude, il y a plus d’entreprises qui ont opté pour l’Article 83 et moins pour le PERCO, mais les dispositions de la loi Pacte devraient inverser la tendance. Rappelons que le contrat retraite « Article 83 » permet de constituer un complément de retraite par capitalisation à destination des salariés. Le PERCO – Plan d’Épargne Retraite Collectif – est un outil d’épargne salariale complémentaire au plan d’épargne entreprise. 

À LIRE>> Les multiples atouts du Plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco)

Mieux informer ses employés sur la loi Pacte

Les employés des entreprises considèrent désormais que l’épargne-retraite est une part intégrante de leur rémunération globale. Ils font de ces dispositifs un élément important d’attractivité, de différenciation et de rétention pour un employeur, rapporte l’enquête Flash Loi Pacte.

De plus, les entreprises doivent mettre en place un accompagnement financier et technique pour répondre aux demandes concernant les régimes collectifs de retraite supplémentaire. Elles sont aussi obligées de proposer des outils de pilotage et de valorisation modernes pour que les salariés comprennent mieux les dispositifs.

Pour Valery Bassong, directeur Courtage Retraite et Epargne salariale chez Willis Towers Watson- Gras Savoye, « une refonte du système de retraite et d’épargne salariale adaptée aux spécificités de chaque entreprise est stratégique, aussi bien sur le plan financier que pour les relations sociales ».

Sur le même thème

Perco Plan d'épargne retraite (PER) retraite

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique