Perp, pour plan d’épargne retraite populaire. Environ 2,5 millions de Français ont déjà ouvert cette enveloppe financière — juridiquement, il s’agit d’un contrat d’assurance vie —, mais les montants gérés restent modestes (17 milliards d’euros).

Qui peut souscrire un Perp ?

Vous pouvez souscrire un Perp quel que soit votre statut professionnel, et vous n’êtes pas obligé d’y effectuer des versements réguliers. Lorsque vous prenez votre retraite, la sortie en rente viagère est obligatoire, avec la possibilité toutefois de récupérer jusqu’à 20 % de son épargne en capital.

Quelle fiscalité s’applique ?

Côté fiscalité, les cotisations sont déductibles du revenu imposable dans la limite de 10% des revenus professionnels de l’année précédente, eux-mêmes limités à huit fois le plafond annuel de la Sécurité Sociale (Pass) de l’année antérieure. A titre d’exemple, 8 000 euros versés sur un Perp en 2017 ont permis d’économiser 2 400 euros dans la tranche à 30% et jusqu’à 3 600 euros dans celle à 45%! Intéressant, d’autant que cet avantage n’est pas pris en compte dans le plafonnement global des niches fiscales.

Cependant, 2018 étant une année fiscale « blanche », il n’est pas opportun d’ouvrir un Perp pour qui veut réduire ses impôts. Pourquoi ? Les versements de cette année ne pourront être déduits. De plus, le montant déductible en 2019 sera seulement égal à la moyenne des versements de 2018 et 2019. Patience, donc. Dans tous les cas, les actifs peu imposables passeront leur chemin, le produit étant plus contraignant qu’une assurance vie classique.

Comment bien choisir son Perp ?

Quid de l’offre? On compte une centaine de Perp sur le marché, aux frais et aux solutions de gestion très variables. La majorité fonctionne selon le principe de l’épargne capitalisée sur des supports financiers. On y trouve un fonds en euros garantissant le capital et des produits d’investissement plus ou moins risqués.

Pour quel contrat opter ? En filtrant sur certains critères—rendement de l’épargne, revalorisation des rentes versées, frais, diversité des placements, etc. —, le choix se resserre. L’important sera ensuite de construire une allocation efficace de votre épargne. Sachez qu’avec 100000 euros sur son Perp, un homme ou une femme de 65 ans obtient aujourd’hui environ 410 euros de rente par mois à vie (revalorisée dans le temps), hors frais et options diverses. Attention, celle-ci sera imposable et soumise aux prélèvements sociaux.