Retraites : les retraites pourraient être réindexées sur l’inflation

Alors que le gouvernement avait limité l’augmentation automatique des pensions de retraite, la majorité LREM pousse le gouvernement à changer d’avis, au moins pour les plus modestes.

Le gouvernement veut se montrer réceptif à la demande émanant de La République en marche. Crédit: Istock

C’est une des contributions du parti présidentiel La République en marche au grand débat. Stanislas Guerini, le délégué général du parti, déclarait le week-end dernier dans les colonnes du Parisien : « Il faut revenir sur la sous-indexation des pensions pour les retraités les plus modestes. Pour ceux-là, les retraites doivent être réindexées à l’inflation. » Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale avait déjà émis en août dernier une idée similaire, qui s’est perdue dans les limbes.

Depuis 2018, l’augmentation automatique des pensions de retraite est bloquée à un taux faible, 0,3%. Un taux bien moins important que l’inflation, qui s’est établie à 1,8% en 2018 et qui est estimée à 1,3% pour 2019. Grâce à cette mesure, le gouvernement espère économiser 2,8 milliards d’euros en 2019 et 2,4 milliards en 2020. Une mesure qui n’est pas du goût des retraités, alors que la CSG (contribution sociale généralisée) a augmenté. Le gouvernement souhaitait à l’origine faire perdurer la sous indexation jusqu’en 2021.

A LIRE >>> Réforme des retraites: Buzyn promet un niveau de pension satisfaisant pour les bas salaires

L’administration examine la faisabilité

A moins qu’il ne change d’avis. La proposition émise par Guerini n’est pas restée sans réponse : Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, a déclaré jeudi sur Franceinfo que cette piste méritait qu’on « se pose la question ». Cependant, « si demain nous réindexons les retraites […], il faudra faire des économies ailleurs », a-t-il mis en garde. Mardi, c’est la ministre de la Santé qui se déclarait « attentive » à cette idée.

D’après Les Echos, le gouvernement ne serait pas en train d’attendre. L’administration examinerait déjà la faisabilité de cette mesure pour janvier 2020. Les pensions en dessous de 1200 pourraient être réindexées sur l’inflation. Pour ceux qui ont une pension comprise entre 1200 et 2000, un coup de pouce pourrait être prévu, c’est-à-dire une revalorisation supérieure à 0,3%. La majorité propose elle 0,8%, ce qui reste toujours en dessous de l’inflation. En outre, ils vont avoir droit à un remboursement de CSG, comme l’a annoncé Emmanuel Macron en décembre. Le dispositif ne sera fixé qu’après le grand débat, puisque le budget 2020 de la Sécurité sociale sera présenté fin septembre.

Sur le même thème

Réforme des retraites retraite

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique