Pension de retraite : et si le cumul emploi-retraite permettait de gagner des points ?

Rendre le cumul emploi-retraite plus intéressant. C’est le sens de l’annonce de Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réformes des retraites.

Actuellement, avoir un emploi en plus de sa pension ne permet pas d'avoir des droits à la retraite supplémentaires. Crédit: Istock

Actuellement très encadré, le cumul d’un emploi et d’une pension de retraite pourrait être revu. Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, s’est exprimé sur le sujet dans un entretien au Journal du dimanche. Il indique que « nous réfléchirons avec les partenaires sociaux aux conditions dans lesquelles la reprise d’activité pourrait permettre d’obtenir des points supplémentaires. De même pour les stages : nous réfléchissons à ce qu’ils soient porteurs de droits, ce qui n’est pas suffisamment le cas à l’heure actuelle ». Pour Jean-Paul Delevoye, « les dispositifs de cumul emploi-retraite et de retraite progressive sont trop peu utilisés car très encadrés. Nous souhaitons donc les assouplir ».

Un dispositif peu utilisé

Selon des chiffres du ministère du Travail, cités par Franceinfo, il n’y a que 5 à 6% des retraités sexagénaires qui cumulent emploi et retraite, un chiffre stable sur les cinq dernières années. Le dispositif actuel est restrictif : le revenu obtenu grâce à l’emploi occupé ne permet pas de cumuler des droits supplémentaires à la retraite, même si des cotisations vieillesse sont prélevées du salaire. De plus, des plafonds de revenus s’appliquent : s’ils sont dépassés, la pension de retraite peut être réduite voir suspendue.

Laisser la place aux jeunes

Pascale Coton, vice-présidente de la CFTC, réagissait à l’annonce du haut-commissaire à la réforme des retraites, dimanche sur Europe 1 : « Lorsqu’un retraité continue de travailler, il améliore déjà son revenu. Il ne faudrait pas qu’il aille travailler pendant dix ans. Je pense aussi qu’il faut laisser la place aux jeunes qui cognent à la porte de l’entreprise plusieurs années après leurs études ». La vice-présidente s’est étonnée de cette annonce qui « n’est pas du tout dans la perspective de ce qui avait été discuté ». Elle aimerait que le coût pour le régime général ou complémentaire d’une telle mesure soit chiffré. Les discussions avec les partenaires sociaux doivent se terminer le 6 mai. Les propositions seront remises au gouvernement début juin.

Sur le même thème

Pension de retraite Réforme des retraites

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique