Se connecter S’abonner

Réforme des retraites: sur quoi va être calculée la valeur du point?

Le gouvernement affirme vouloir indexer la valeur du point sur les revenus des Français, mais le flou demeure sur cet indicateur.

Mercredi, la porte-parole du gouvernement affirmait l’engagement du gouvernement pour une « règle d’or » dans la réforme des retraites sur la valeur du point, pour assurer qu’il ne baissera pas. Le point sera indexé sur les « revenus perçus par les Français », selon Sibeth Ndiaye. L’idée était de faire taire la polémique qui enfle depuis plusieurs jours parmi les élus autour de la valeur du point, élément essentiel du futur système universel de retraites. La cotisation se fera par des points, et non plus par des trimestres, qui seront transposés en pensions.

Une évolution du point en fonction du « revenu moyen par tête »

En décembre, lors de la présentation des grandes lignes de la réforme, Édouard Philippe évoquait « une indexation progressive non pas sur les prix, mais sur les salaires ». L’inflation, prise en compte aujourd’hui, ne serait donc plus l’indicateur utilisé. L’interrogation subsiste sur quels revenus seront pris en compte dans ce calcul. Lundi, Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État aux retraites, indique sur France Inter que l’indexation se fera sur « l’activité des salariés, mais aussi des fonctionnaires et des professions libérales ». Pour le gouvernement, il s’agit de garantir une progression plus dynamique, explique Franceinfo.

A LIRE >> Retraites : une bataille d’études d’impact en perspective

En effet, le rapport de Jean-Paul Delevoye envisage une « évolution de la valeur du point intégrant celle du revenu moyen par tête », rappelle Le Parisien. Contrairement à l’évolution des salaires ou à l’inflation, cet indicateur n’existe pas. L’Insee devra donc le créer pour déterminer la valeur du point et donc le niveau des pensions de retraite. « Cet indicateur regroupera l’ensemble de la moyenne des revenus d’activité. Il découle du système universel qui va regrouper tous les Français et les Françaises quel que soit leur secteur d’activité au sein d’un même système de retraite », détaille ainsi le rapporteur général de la réforme des retraites Guillaume Gouffier-Cha.

Un indicateur défavorable ?

Du côté de l’opposition, on regrette le flou autour de la valeur du point. « Vous inscrivez le revenu moyen et vous nous dites ‘ce qui serait bien, c’est de trouver des indicateurs pour savoir comment on le calcule’. Vous vous rendez compte du niveau d’impréparation ? », dénonce ainsi Clémentine Autain, députée de La France insoumise, vendredi 7 février. Pour certains économistes, l’indexation du point sur cet indicateur encore inexistant pourrait se révéler défavorable aux retraités.