Se connecter S’abonner

Retraites: la plateforme de concertation sur la réforme pourrait être mise en ligne ce jeudi soir

Alors que le président donne le coup d'envoi de la concertation citoyenne dans l'Aveyron, jeudi 26 septembre, la plateforme en ligne pourrait également être lancée dans la soirée.

Arnaque
Crédit: istock

Le gouvernement le dit et le répète, il souhaite concerter les Français sur la réforme des retraites. Jeudi 26 septembre, Emmanuel Macron se rend à Rodez, dans l’Aveyron, pour répondre aux questions de 500 lecteurs de trois quotidiens du groupe La Dépêche. Selon Capital, c’est également à ce moment que le président annoncera l’ouverture de la plateforme de consultation en ligne.

Mise en ligne de la plateforme pendant les questions-réponses du président

Des députés de La République en Marche affirment ainsi que le lancement se fera au moment de cette réunion publique. « Nous ne voulons pas, comme ce fut le cas pour le grand débat, qu’il y ait un délai de plusieurs jours entre l’annonce du lancement de la plateforme et sa mise en ligne », indique un parlementaire.

Comment les Français vont-ils pouvoir donner leur avis sur cette réforme qui vise à fusionner en un système unique par points les 42 régimes existants, à l’horizon 2025 ? Il y aura des dizaines de questions-réponses, selon une députée, sûrement sur le même modèle que la consultation pendant le grand débat. Il s’agira sûrement de dire si vous êtes d’accord ou pas avec les mesures préconisées par le rapport de Jean-Paul Delevoye.

A LIRE >> Retraites: des « simulateurs individuels » accessibles… entre 2020 et 2025 !

Des réponses personnalisées

« Vous pourrez aussi poser vos propres questions et bénéficier d’une réponse personnalisée, sauf bien sûr s’il s’agit de cas personnels et que vous demandez à recalculer votre pension », précise la source du site. La plateforme ne permettra toutefois pas de calculer son niveau de pension, ou son évolution avec la réforme. Par ailleurs, les députés LREM sont déjà prêts à organiser des réunions et des questions-réponses avec les Français, dans leurs circonscriptions.