Se connecter S’abonner

Retraite: le système français classé 51e sur 70

Le groupe d’assurance Allianz a mené une enquête sur les systèmes de retraite de 70 pays. Selon ce classement, celui de la France fait partie des derniers.

Alors que la Suède, la Belgique et le Danemark offriraient les meilleurs systèmes de retraite, la France occupe la 51e place d’un classement réalisé par Allianz. Au sein de l’Union européenne, seules la Pologne et la Grèce font moins bien qu’elle. Selon l’étude, cette mauvaise place s’explique notamment par le fait que « la démographie et les retraites ont été éclipsées par d’autres priorités ces dernières années ». Elles seraient passées au second plan après le changement climatique et tout récemment la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Pour réaliser cette étude, le groupe d’assurance a pris en compte les conditions budgétaires et démographiques, la viabilité des systèmes mis en place ainsi que l’écart entre le niveau de vie d’un retraité et celui d’un actif. Au sein de ses catégories, 30 variables ont été scrutées et notées sur une échelle de 1 à 7, la note de 1 étant la meilleure. La France, elle, a obtenu le score moyen de 4,16.

Un système peu viable

Dans le détail, elle a décroché la note de 4,84 dans la catégorie des conditions budgétaires (59e place) et celle de 4,76 dans celle de la viabilité de son système (64e). Un 3,22 accordé en matière d’écart entre le niveau de vie d’un retraité et d’un actif (34e position) lui permet de ne pas être encore plus basse dans le classement. Selon Allianz, la viabilité du système de retraite hexagonale pourrait cependant être améliorée, à condition que des mesures liées à l’âge de départ à la retraite soient prises. L’analyse met aussi en avant l’importance de la prise en compte d’un facteur démographique dans le calcul des mensualités.

A LIRE >> Epargne-retraite: des députés veulent aider les épargnants à retrouver leurs économies en déshérence

Pour améliorer son système, la France n’aura cependant pas les coudées franches. Elle va devoir composer avec la crise sanitaire et économique du covid 19. L’étude insiste sur le fait qu’elle « remet en question les hypothèses de croissance sur lesquelles les systèmes de retraites se basent. (…) La marge de manœuvre budgétaire est contrainte (…) et le vieillissement de la société progresse rapidement ». Et d’après ce classement, le système français ne serait pas prêt à faire face à la transition démographique. En octobre 2019, la France arrivait 18e sur 37 d’un classement lié à l’efficacité des systèmes de retraite.