Se connecter S’abonner

Agirc-Arrco : les pensions de retraites complémentaires n’augmenteraient que de 0,1% en novembre

Les partenaires sociaux se sont réunis mardi 15 septembre pour aborder la question de la revalorisation qui doit être actée le 1er novembre prochain.

Retraite complémentaire Agirc Arco

À combien va s’élever la revalorisation de la retraite complémentaire des salariés cette année ? La période a été particulièrement incertaine, avec la crise sanitaire qui a mis des millions de travailleurs au chômage partiel. De plus, l’Insee n’avait pas publié comme à son habitude l’indice de référence d’augmentation des prix hors tabac en juin, sur lequel se base le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco. Selon Les Echos, les pensions complémentaires pourraient ainsi être augmentées seulement de 0,1% le 1er novembre prochain.

Une inflation à 0,2%

Mardi 15 septembre, les partenaires sociaux en charge du régime complémentaire se sont réunis pour entamer les débats autour de la revalorisation. Aucune décision définitive n’a été prise, puisque le chiffre doit être acté en octobre après un conseil d’administration. Selon les dernières estimations de l’Insee, l’inflation en 2020 pourrait être de 0,2%, à laquelle il faut enlever un point de rattrapage dû au trop-perçu de 2019, explique le quotidien. La revalorisation atteindrait donc 0,1% en 2020, après 1% l’année dernière. Ce calcul est, en effet, fixé par l’accord national interprofessionnel adopté en 2019. Celui-ci stipule qu’un rattrapage est possible, à la hausse ou à la baisse, en fonction de la véracité de l’estimation de l’inflation prise en compte l’année précédente.

A LIRE >>> CSG : 200 000 retraités devront rembourser un trop-perçu pour cause… d’erreur de la Cnav !

Un déficit moins important que prévu pour l’Agirc-Arrco

La revalorisation dépend également de la situation financière de l’Agirc-Arrco. En juillet, dans son rapport d’activité annuel, le régime de retraite des salariés assurait avoir retrouvé l’équilibre en 2019 avec un résultat technique de 237 millions d’euros. Un bilan qui a été rapidement mis à mal par la crise sanitaire. Cependant, le déficit serait moins important que prévu, entre 6 et 8 milliards d’euros, plutôt que les 10 milliards prévus, selon la CFDT. L’option du gel de la revalorisation est également encore sur la table, mais l’Agirc-Arrco pourrait suivre la voie du gouvernement qui n’envisage pas de geler des pensions du régime de base, affirment Les Echos.