Se connecter S’abonner

Retraite : la correction d’une erreur sera possible avant 55 ans

La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) va proposer un nouveau service de correction des informations sur la carrière d’ici au mois de juillet, accessible aux moins de 55 ans.

retraites
Crédit: iStock.

Les erreurs de calcul des pensions concernaient plus d’une sur sept en 2019, selon la Cour des comptes. Jusqu’à présent, il n’était pas possible de les signaler auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) avant l’âge de 55 ans. Cela va changer : mardi 9 février, lors d’une conférence organisée par l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis), le directeur de la Cnav a annoncé qu’un nouveau service verra le jour d’ici au mois de juillet. « Nous ouvrirons la rectification de carrière à tous y compris aux moins de 55 ans », a précisé Renaud Villard, selon Capital. En effet, « la grosse fragilité dans le calcul de la retraite, c’est la carrière, car il faut pouvoir la retracer sans erreur », a souligné le directeur de la Cnav.

Actuellement, il est possible de vérifier ses droits de différentes manières : à 35 ans, lorsque le premier relevé individuel de situation (RIS) est disponible, via le site info-retraite.fr, précise encore Capital, ou bien lors de sa réception par courrier. Concernant les retraites complémentaires Agirc-Arrco, les salariés du privé peuvent signaler une erreur dans le calcul des points auprès de l’organisme. La Cnav proposera donc d’ici au mois de juillet un outil de régularisation, accessible à tout âge. Il suffira de remplir les données manquantes, en indiquant le nom de l’entreprise, la date et le montant des salaires, avec un bulletin de salaire comme justificatif. L’objectif est de renseigner au fur et à mesure les informations manquantes.

Regroupement des informations

Depuis 2014, un travail de regroupement des informations de carrière a été lancé, quel que soit le régime de cotisation. Toutes les bases des 42 régimes de retraite seront compilées en un fichier unique, le Répertoire de gestion des carrières uniques (RGCU), précisent encore nos confrères. Depuis juillet 2019, ce répertoire contient les données des assurés du régime général, en plus de celles de la caisse des notaires. Les informations de l’Agirc-Arrco les rejoindront en mai 2021 et les données des autres régimes suivront jusqu’en 2022. Ce fichier permettra de limiter les erreurs et ainsi « d’éviter que le job d’été ne passe à la trappe au moment de calculer le montant de la pension à verser », a ajouté Renaud Villard.