Se connecter S’abonner

Réforme des retraites : « Une erreur de remettre ça sur la table », estime Philippe Martinez

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a estimé, lundi 7 juin, que « ce serait une erreur de la part du président de la République de remettre » le dossier d’une réforme des retraites « sur la table ».

retraites

« Ce serait une erreur de la part du président de la République de remettre ça sur la table, il y a bien d’autres priorités », a déclaré Philippe Martinez sur RMC. « Il y a d’autres problématiques plus urgentes, les questions d’emploi, les questions de salaires, la question de la jeunesse. Ça, il faudrait s’en occuper rapidement », a jugé le secrétaire général de la CGT.

Si le projet de réforme des retraites présenté en 2019 est « enterré », l’idée d’une réforme des retraites « n’est pas abandonnée » et le gouvernement « réfléchit à autre chose qui pourrait ressembler : reculer l’âge de la retraite, cotiser plus de trimestres. Le résultat est le même, ils veulent nous faire travailler plus longtemps. Donc il faut rester mobilisés », a prévenu le responsable.

« Il veut aller au bout »

Pour M. Martinez, le président de la République « veut montrer à son électorat », qui est « plutôt à droite », qu’« il ne lâche rien et qu’il veut aller au bout de ce qu’il avait annoncé » en réformant les retraites. Quant au ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, « il est catégorique » sur la nécessité d’une réforme des retraites, mais « il le dit depuis longtemps », a relevé le leader syndical.

En déplacement dans le Lot jeudi, le président Emmanuel Macron avait déclaré que « rien n’est exclu »  sur le dossier des retraites, mais que la réforme « très ambitieuse » présentée en 2019 ne pourrait pas être « reprise en l’état ». Ce week-end, M. Le Maire a considéré qu’il fallait « poursuivre les réformes structurelles » et que « la priorité, ce sont les retraites ». Pour son collègue des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, réformer le système des retraites est « une nécessité absolue » pour « pouvoir le rendre pérenne ».

Réforme interrompue par la crise du Covid-19

À l’origine conçue comme l’une des grandes réformes de la présidence de M. Macron, la refonte du système de retraite a été interrompue début 2020 par le déclenchement de la crise du Covid-19. Ce projet, présenté en 2019, prévoyait un système unifié de retraite par points, remplaçant les divers régimes existants, avec un « âge pivot » pour inciter à travailler plus longtemps. Le projet de réforme des retraite avait été décrié par ses opposants en raison de sa complexité et avait provoqué d’importants mouvements sociaux.