Se connecter S’abonner

« La prise en compte des enfants nés après 2010 dans le calcul de la retraite des salariés »

Vous avez eu, adopté ou élevé des enfants, ils vous donnent des droits pour votre retraite de base et complémentaire.

Valérie Batigne
Valérie Batigne, directrice de Sapiendo-Retraite

Les régimes de base

Ils accordent des majorations de trimestres qui viennent compléter votre durée d’assurance. Pour les enfants nés ou adoptés après le 1er janvier 2010 donnent droit à une majoration de 8 trimestres pour le régime de base des salariés du secteur privé et du secteur public (Assurance retraite), des salariés agricoles (MSA).  La mère bénéficie de 4 trimestres au titre de la maternité. Les 4 autres trimestres (appelés trimestres d’adoption ou éducation) peuvent être partagés entre les parents sur demande expresse du père (à faire entre les 4 ans et 4 ans et 6 mois de l’enfant).

Pour les enfants nés ou adoptés avant 2010, les 8 trimestres (soit 2 ans) étaient accordés uniquement à la mère.  Par exemple, une mère ayant eu 2 enfants a droit à 16 trimestres supplémentaires, soit l’équivalent de 4 ans. Ces trimestres permettent, par exemple, d’obtenir le taux plein plus rapidement.

Si vous avez pris un congé parental, le parent qui a pris le congé a droit à une majoration de durée d’assurance égale à la durée effective du congé dans la limite de 12 trimestres (3 ans). Attention, cette majoration n’est pas cumulable avec la majoration de 8 trimestres pour enfant.

Les parents d’un enfant handicapé peuvent bénéficier, sous conditions, aussi d’une majoration de 8 trimestres au maximum. Elle se cumule avec la majoration pour enfant ou pour congé parental.

En plus, si vous avez élevé au moins 3 enfants (pendant au moins 9 ans avant les 16 ans de l’enfant), votre pension de base (Assurance retraite, MSA) est également majorée. Les pères et les mères bénéficient de 10%  de pension supplémentaire à partir du 3eme enfant, quel que soit le nombre d’enfants pour l’assurance retraite.  

Les régimes complémentaires

Ils allouent aussi des majorations de points aux mères comme aux pères, qui ont élevés des enfants pendant au moins 9 ans avant leur 16e anniversaire. Les salariés du privé et de l’agricole affiliés à l’Agirc-Arrco bénéficient d’une majoration de points de environ 10% à partir de 3 enfants et plus ou bien d’une majoration de 5% par enfant à charge (jusqu’au 25 ans de l’enfant maximum). Ces deux majorations n’étant pas cumulatives, la plus avantageuse est attribuée.

Les salariés du public affiliés à l’Ircantec voient leur pension complémentaire majorée de 10 % à partir de 3 enfants, puis 5% par enfant supplémentaire jusqu’à 30% maximum pour 7 enfants. L’Ircantec accorde aussi, sous conditions, des bonifications pour les parents ayant cessé leur activité professionnelle pendant au moins 12 mois consécutifs pour élever leur enfant. La bonification est proportionnelle à la durée de la cessation d’activité.

À noter : les règles concernant les trimestres pour enfants sont très différentes dans les régimes des fonctionnaires (SRE et CNRACL).