Se connecter S’abonner

Réforme des retraites : le système universel à points enterré

En 2022, une réforme des retraites autre que celle du système à points est attendue, explique Elisabeth Borne, la ministre du Travail.

retraite complémentaire calcul
Dans les régimes de par points, une fois la retraite arrivée, les points sont convertis en pension. ©iStockPhoto

Avancé par Emmanuel Macron lors de son allocution du 9 novembre, l’abandon du système universel à points a été confirmé, dimanche 14 novembre par la ministre du Travail. Invitée sur BFM TV, Elisabeth Borne a expliqué qu’une autre réforme des retraites était attendue dès l’année prochaine. « Le système à points n’a pas forcément été très simple et, en tout cas, il a pu créer de l’inquiétude », a-t-elle commenté. « Le besoin de concorde dans ce moment que vit notre nation fait que les conditions ne sont pas réunies pour relancer aujourd’hui ce chantier », avait simplement déclaré le président de la République.

Une autre réforme des retraites

Celui-ci avait ensuite insisté sur le fait qu’une autre réforme des retraites était incontournable pour « sauver notre modèle par répartition et [qu’]en corriger les inégalités n’a pas changé ». Cet autre projet engloberait un report de l’âge légal du départ à la retraite. « Il faut à la fois travailler plus longtemps, avec un décalage de l’âge de départ à la retraite », indique Elisabeth Borne. Et d’insister sur le fait que, « le président de la République dit qu’il faut aussi un système plus juste avec la fin des régimes sociaux et une convergence entre les systèmes du public et du privé ».

Le « système par points, c’est effectivement une façon de s’assurer que l’on prend en compte l’ensemble de la durée d’activité, mais il y a d’autres façons de la faire et peut-être que c’est préférable », ajoute la ministre. La veille, le Sénat a voté un amendement pour décaler l’âge légal du départ à la retraite à 64 ans. Le texte prévoit l’entrée en vigueur, à compter du 1er janvier 2023, d’une série de mesures, dont le report progressif de l’âge d’ouverture des droits à la retraite à 64 ans.