Se connecter S’abonner

Conjoints d’agriculteurs : plus de 200.000 retraites revalorisées

Grâce à une adoption définitive par le Parlement, certains conjoints d’agriculteurs bénéficieront d’une revalorisation de leur retraite.

conjoints d'agriculteurs retraite
Crédit: iStock.

C’est une nouvelle qui devrait réjouir les conjoints d’agriculteurs. Plus de 200.000 retraités – conjoints et surtout conjointes d’exploitants agricoles – bénéficient à compter de ce mercredi d’un coup de pouce sur leur pension de retraite, annonce le gouvernement. C’est la traduction de l’adoption définitive par le Parlement, à l’issue d’un ultime vote à l’unanimité du Sénat début décembre, d’une revalorisation des petites retraites des « conjoints collaborateurs » d’agriculteurs, portée par le chef de file du groupe communiste à l’Assemblée André Chassaigne.

En juin 2020, André Chassaigne avait déjà obtenu un vote unanime pour relever les retraites des anciens chefs d’exploitation agricole à un niveau plancher de 85% du Smic net (au lieu de 75%), soit 1.035 euros. Les premiers versements étaient intervenus début décembre sur les comptes en banque des quelque 208.000 retraités concernés.

Une hausse qui concerne les conjoints d’agriculteurs et les aides familiaux

Cette fois, la hausse concerne les « conjoints » ainsi que les « aides familiaux » et « se matérialise à compter de ce mercredi 9 février 2022, date du versement des pensions au titre du mois de janvier par la Mutualité sociale agricole (MSA) aux retraités », souligne le gouvernement dans un communiqué. « Plus de 200.000 retraités sont concernés par cette augmentation de leur pension de retraite. Les femmes en sont les principales bénéficiaires : elles seront plus de 120.000 à voir leur pension augmenter d’en moyenne 70 euros par mois ; 30% d’entre elles bénéficieront d’une hausse de pension supérieure à 100 euros par mois », est-il précisé.

Les « conjoints collaborateurs » d’exploitants agricoles percevaient jusque-là une retraite de 604 euros par mois en moyenne, quand ils ont validé 150 trimestres, et 307 euros dans les autres cas. « Il était normal que l’ensemble des membres de la famille ayant travaillé sur l’exploitation familiale puisse également bénéficier d’une revalorisation de pension », souligne le secrétaire d’Etat chargé des Retraites, Laurent Pietraszewski, cité dans le communiqué. « C’est, en particulier, une mesure forte de justice envers de nombreuses femmes qui ont travaillé toute leur vie aux côtés de leur conjoint agriculteur et le signe de la reconnaissance du pays pour leur travail », ajoute-t-il.