Se connecter S’abonner

Emploi des seniors : et si le cumul d’un salaire et du chômage était la clé ?

L’emploi des seniors ne fait pas partie du système économique français. Le taux d’emploi de cette tranche d’âge est l’un des plus faibles d’Europe.

dividende salarié
Crédit: iStock.

Et si les chômeurs âgés qui retrouvent un emploi moins bien rémunéré pouvaient continuer de percevoir une partie de leur indemnité ? C’est ce que suggère Olivier Dussopt dans une interview accordée au Journal du dimanche. Le ministre du Travail entend ainsi palier à la crise de l’emploi des seniors. Comme le rappelle Le Monde, seuls 35,5% des 60-64 ans étaient en activité l’année passée, au regard des chiffres du Conseil d’orientation des retraites.

À titre de comparaison, il s’agit d’un des taux les plus faibles sur le Vieux Continent. Pourtant, c’est précisément le taux d’emploi de cette tranche d’âge qui est régulièrement désigné comme un argument en défaveur de la réforme des retraites du gouvernement qui souhaite progressivement porter l’âge de départ 65 ans.

L’emploi des seniors ne fait pas partie du système économique français

Le ministre du Travail estime que les mauvais résultats de l’Hexagone trouvent leur explication dans un « système économique (qui) n’a pas la culture de l’emploi des seniors ». Il regrette également « des dispositifs qui peuvent être perçus comme des encouragements, pour les employeurs, à se séparer des seniors », à l’image de « la durée maximale d’indemnisation chômage, qui, à partir de 55 ans, passe de vingt-quatre à trente-six mois ».

Afin d’encourager un retour vers l’emploi, « une des pistes pourrait être de permettre à un senior qui accepte un emploi moins bien payé de conserver une partie de son indemnité chômage afin de compenser le manque à gagner. Nous pourrons y travailler », encourage Olivier Dussopt, qui veut « également favoriser la retraite progressive et le cumul emploi-retraite » ou « la création d’un index professionnel de l’emploi des seniors, sur le modèle de celui pour l’égalité femmes-hommes. »