Se connecter S’abonner

Retraites : une réforme, oui, mais pas celle-ci ?

Malgré les efforts déployés par l’exécutif pour convaincre les Français sur son projet de réforme des retraites, l’adhésion n’est pas au rendez-vous.

retraites
crédit : iStock

La réforme des retraites est dans tous les esprits. A la veille d’une manifestation contre le texte, qui promet d’être massive, 61 % des Français estiment pourtant que la modification du système de retraites est nécessaire. Plus précisément, le sondage OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique qui a permis de faire émerger ce chiffre constate que les sympathisants d’Emmanuel Macron sont 90 % à partager cet avis. Chez les Républicains, l’adhésion à la nécessité de cette réforme atteint 74 %. A gauche, La France insoumise et le Parti socialiste partagent cette opinion de façon minoritaire (respectivement 42 % et 48 %.

« Les Français n’ont pas envie de cette réforme, mais ils comprennent que le système n’est pas viable, donc le gouvernement a un espace pour faire accepter ses mesures », observe le vice-président d’OpinionWay, Bruno Jeanbart. Pour rappel, ces derniers mois, les syndicats et l’opposition de gauche ont répété que financièrement, une telle réforme ne se justifiait pas. En revanche, les mesures concernant l’allongement de la durée de cotisation et le recul de l’âge légal de départ à la retraite ne satisfont pas les Français. Seuls 32 % d’entre eux sont favorables à la première (contre 66 % de personnes opposées ou plutôt opposées) et 38 % avec la deuxième.

Une réforme des retraites qui ne convainc pas

« Les Français ne jugent la réforme que sur le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans, car c’est la mesure centrale du projet d’Emmanuel Macron », précise Bruno Jeanbart. Alors que le débat se focalise sur ces deux mesures, l’exécutif craint que toutes les autres mesures qu’il a proposées soient passées sous silence, alors que celles-ci sont plutôt bien accueillies par la population. Et malgré les effets d’annonce à répétition, la réforme ne semble pas convaincre. Ainsi, seuls 37 % des Français estiment qu’elle est « claire », 35 % trouvent qu’elle « permettra de sauver le système » et 32 % la perçoivent « juste ». « Le gouvernement a échoué à faire passer le message d’une réforme juste », résume Bruno Jeanbart.

Le sondage d’OpinionWay illustre également de façon édifiante l’inquiétude des Français : ils sont 79 % à être habités par ce sentiment, considérant que la réforme va faire émerger une « crise sociale importante » dans l’Hexagone. Leur moral est également fragilisé par les craintes concernant la guerre en Ukraine et le pouvoir d’achat. 58 % des sondés soutiennent le mouvement de grève à venir, contre 40 % de personnes interrogées en désaccord avec la mobilisation prévue.

« Le niveau de soutien à la mobilisation est important, supérieur à la moyenne, mais il n’atteint pas celui d’autres mouvements comme les infirmières. Tout se jouera sur la dynamique du mouvement et la bataille qui s’annonce est incertaine », selon Bruno Jeanbart. Au sein de l’électorat du RN et de la gauche, le soutien est important. Reste à savoir si la rue aura une incidence sur la mise en place de la réforme qui doit encore être votée par les parlementaires.