Se connecter S’abonner

Les Français envisagent tardivement de préparer leur retraite

Plus de huit Français sur dix considèrent la retraite comme un de leurs sujets majeurs de préoccupation, après la santé (91%) et avant la perte d’autonomie (72%).

épargne
Pour tenter de remédier à cette méconnaissance, l’AMF organise des conférences sur le thème de l’épargne.

80% des actifs disent vouloir commencer à préparer leur retraite à 50 ans, selon une étude publiée par la Carac avec Opinionway auprès des 35-65 ans. D’après cette enquête, 54% des actifs n’ont pas encore commencé à s’y préparer et 57 % des retraités s‘y sont préparés à partir de 50 ans.

Pourtant, plus de 8 Français sur 10 (84%) interrogés considèrent la retraite comme un de leurs sujets majeurs de préoccupation, à mi-chemin entre la santé (91%) et la perte d’autonomie (72%). Si les retraités semblent globalement bien informés sur leur situation, les actifs déclarent manquer de visibilité concernant leur avenir au long terme : 48% des actifs ne se sentent pas informés sur leur âge de départ à la retraite et 65% se considèrent mal informés sur le montant de leur retraite à venir.

Internet avant les banques et les caisses de retraite

La majorité des répondants n’a jamais effectué de recherches sur la retraite supplémentaire (en particulier les personnes ayant un revenu mensuel faible, les femmes, les plus jeunes et les inactifs), révèle également le sondage. Ceux qui ont effectué des recherches se sont plutôt tournés pour 47% vers les sites internet spécialisés, 39% vers les banques et 32% vers les caisses de retraite. Se sentir mieux informé amène davantage à préparer financièrement sa retraite, et c’est le cas pour les 55-65 ans et les personnes ayant un revenu de plus de 3 500 euros par mois : 62% des 55-65 ans et 61% des revenus élevés disent avoir commencé à préparer leur retraite supplémentaire.

L’assurance vie moins perçue comme un moyen de préparer sa retraite

Pour épargner en vue de leur retraite supplémentaire, les Français évoquent d’une façon générale l’épargne et le PER comme les solutions financières qu’ils connaissent le mieux, l’assurance vie venant plus singulièrement en troisième position. En effet, l’épargne financière disponible, comme les livrets d’épargne, demeure la plus connue et souscrite : 67% des Français optent pour cela, 35% des actifs l’envisagent alors que 47% des retraités l’ont mise en place.

Puis vient le plan d’épargne retraite (PER), lancé il y a un an, et d’ores et déjà présent à l’esprit de 60% des Français : 26% des actifs l’envisagent selon l’enquête. Enfin, 48% des Français entre 35 et 65 ans voient l’assurance vie comme possible solution de préparation financière de leur retraite supplémentaire, conclut l’étude.