Se connecter S’abonner

Retraite : les Français sont de plus en plus prévoyants

La retraite est un sujet de préoccupation pour les Français, selon un sondage. Près de la moitié d’entre eux dit déjà la préparer.

retraite
Crédit : iStock.

Qu’elle soit lointaine ou proche, les Français pensent à leur retraite. Ils sont 47%, soit plus de la moitié des personnes interrogées par Odoxa pour Groupama*, à avoir déjà commencé à la préparer. Les raisons sont plus financières (pour 27% d’entre eux), qu’administratives (9%). De plus, ils sont 57% à épargner, mais seulement 20% à estimer que le montant alloué est à la hauteur de leurs souhaits. Et les plus prévoyants sont plus jeunes qu’avant : ils constituent leur épargne dès l’âge de 34 ans, soit dix ans plus tôt que ceux qui sont actuellement retraités, selon ce sondage publié le 29 septembre.

Le montant épargné est aussi plus important au sein de la génération actuelle, soit 220 euros par mois, contre 148 euros. Mais ce n’est pas assez pour les personnes interrogées par Odoxa : elles aimeraient mettre 313 euros de côté. L’épargne pour la retraite arrive devant d’autres projets : ils sont 24% à le faire pour préparer cette étape, devant les économies pour réaliser des projets divers (23%), et devant les travaux (20%) et l’achat d’un véhicule (16%).

Mal informés

Pourquoi une telle prévoyance ? En raison de la crainte de partir plus tard à la retraite, puisque les non-retraités parlent de l’âge de 64 ans, c’est-à-dire au moins un an de plus que l’âge légal de départ à taux plein. L’incertitude sur l’avenir est aussi un facteur déterminant : sept sur dix se disent mal informés sur leurs droits, précise le communiqué. La même proportion dit ne pas avoir «  de vision claire de ce que sera le montant de leur pension ». Ils sont six sur dix à ne pas avoir confiance dans le système de retraite français. 

Les motifs évoqués sont aussi positifs : un peu plus de la moitié des personnes interrogées (52%) dit attendre la retraite avec impatience. Elles sont 41% chez les trentenaires et 53% chez les CSP+. La grande majorité dit qu’elle sera plus libre, plus disponible, plus détendue (neuf personnes sur dix). Pourtant, seulement une personne sur dix sait ce qu’elle fera à la retraite, et 73% sont persuadées de subir une perte de pouvoir d’achat. Les plus inquiets sont les sondés qui n’ont pas pu épargner, soit 52% d’entre eux, ceux qui sont au chômage, pour 59% d’entre eux, et enfin, les femmes, soit 51% des personnes interrogées. 

Les femmes épargnent moins pour la retraite

Ces dernières sont plus souvent touchées par une situation de fragilité, soit 43% d’entre elles. Que ce soit une cessation d’activité, une activité non salariée ou encore un congé parental et le fait d’élever des enfants seule, les motifs de frustration et d’inquiétude sont nombreux pour les femmes. 47% des Françaises interrogées disent qu’elles voudraient épargner mais qu’elles n’y arrivent pas. Celles qui y parviennent mettent 178 euros par mois de côté en moyenne, contre 220 euros pour l’ensemble des Français.

Parmi les moyens de placer son argent pour financer sa retraite, il y a l’épargne sur livret pour 31% des sondés, l’achat de sa résidence principale pour 30% des Français questionnés et les placements sûrs, comme l’assurance vie, pour 25%. Puis il y a l’épargne retraite individuelle et professionnelle pour 16% d’entre eux et l’épargne salariale pour 14%. Enfin, il y a les investissements liés à l’immobilier, répartis en trois catégories : l’investissement locatif pour 9%, l’achat d’une résidence secondaire pour 6% et enfin les placements de type SCPI pour 4% des sondés. Enfin, 83% des Français pensent que les entreprises ont un rôle important à jouer pour être mieux informés sur la retraite. 

*Sondage « Les Français et la retraite » réalisé par Internet du 30 juin au 16 juillet 2021, auprès d’un échantillon de 3.016 personnes représentatives de la population française.