Se connecter S’abonner

« Impôts : quel montant pouvez-vous déduire grâce au PER ? »

Le Plan d’épargne retraite (PER) permet de préparer sa retraite tout en baissant ses impôts, dans une certaine limite toutefois. Alors quel montant pouvez-vous déduire de votre revenu imposable en 2021 ? Par Gilles Belloir, directeur général du courtier en ligne Placement-direct.fr.

Gilles Belloir, directeur général de Placement-Direct.fr

Le PER, qui vient de fêter ses deux ans, est le nouveau produit d’épargne dédié à la retraite. L’une de ses particularités est de disposer de sérieux atouts sur le volet fiscal. En effet, le PER permet de réaliser des versements volontaires qui viennent en déduction du revenu imposable.

Un plafond mentionné dans votre avis d’imposition

Concrètement, les sommes versées sur un PER au cours d’une année sont déductibles des revenus imposables de cette même année, dans la limite d’un plafond fixé pour chaque membre du foyer fiscal. Pour l’année 2021 ce plafond est égal au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10 % de vos revenus professionnels de 2020, nets de cotisations sociales et de frais professionnels, avec une déduction maximale de 32 909 € ;
  • ou 10% du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) de 2020, soit 4 113 €, si ce montant est plus élevé.

Il est à noter une spécificité pour les travailleurs non-salariés (TNS) qui, s’ils le souhaitent, peuvent bénéficier d’un plafond potentiellement majoré. Il est égal au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10 % du bénéfice imposable, retenu à concurrence de huit PASS de 2021, auxquels s’ajoutent 15 % de la fraction du bénéfice comprise entre un et huit PASS, avec une déduction maximale de 76 101 € ;
  • ou 10 % du PASS de 2021, soit 4 113 €, si ce montant est plus élevé.

Mais ce n’est pas tout ! Ceux qui n’ont jamais effectué de versement sur un produit d’épargne retraite donnant droit à déductions, ou qui ont versé des cotisations inférieures à leur plafond annuel, peuvent bénéficier de déductions plus importantes, grâce au report des plafonds non utilisés des trois années précédentes.

Rassurez-vous, pour connaître le montant de vos plafonds, nul besoin de faire un savant calcul. L’administration fiscale l’a fait pour vous. Il suffit de consulter la dernière page de votre avis d’imposition, reçu cet été. Vous y trouverez la rubrique « PLAFOND EPARGNE RETRAITE » qui mentionne le « Plafond pour les cotisations versées en 2021 ». Ce plafond est la somme du plafond de l’année 2021 et des plafonds des trois années antérieures (2020, 2019 et 2018).

Marié ou Pacsé, vous pouvez mutualiser vos plafonds

Si vous êtes marié ou pacsé et que vous déclarez vos revenus en commun, il est possible en outre de dépasser votre plafond de versement individuel. En effet, si l’un des conjoints n’utilise pas son propre plafond, il peut en faire bénéficier l’autre.

Pour bénéficier de cette mutualisation des plafonds, il faudra simplement penser à cocher la case 6QR « Vous souhaitez bénéficier du plafond de votre conjoint » dans votre prochaine déclaration de revenus, réalisée au printemps 2022.