Se connecter S’abonner

Plan d’épargne retraite : un solide bilan

Trois ans après son lancement, le nouveau PER compte déjà plus de 6 millions de détenteurs et 70 milliards d’encours. Objectif largement rempli pour le gouvernement, qui annonce par ailleurs le lancement d’un service en ligne pour retrouver des contrats en déshérence.

retraite

« Un succès époustouflant », tel est le qualificatif employé par les professionnels pour faire le bilan des trois ans du Plan d’épargne retraite (PER). Une analyse partagée par Bercy qui vient de dévoiler les chiffres de ce dispositif créé grâce à la loi Pacte de 2019. Au total, 6,2 millions de Français possèdent un PER (selon les données compilées au 30 juin auprès des différentes fédérations professionnelles qui le commercialisent). C’est deux fois plus qu’espéré !

Les encours détenus dans ces plans approchent aussi 70 milliards d’euros. Soit bien au-dessus de l’objectif de 50 milliards d’euros pour 2022 annoncé par le gouvernement. Dans le détail, les PER individuels représentent plus de la moitié de cette somme, soit 43,6 milliards d’euros. Le solde est issu de l’épargne entreprise : 10,7 milliards pour les PER collectifs et 15,7 milliards pour les PER obligatoires.

Un succès lié au transfert

Des sommes qui ont été largement alimentées par des transferts. 80 % des encours proviennent de transfert de vieux plans d’épargne (Madelin, Perp…) vers ce nouveau PER. Le succès des PER s’explique aussi par l’incitation fiscale qui est encore aujourd’hui très intéressante. Les versements volontaires peuvent être déduits de vos revenus imposables. Les plafonds sont assez élevés : jusqu’à 32.909 euros pour un salarié et assimilé ou 76.101 euros pour un indépendant. Un cadeau fiscal à l’entrée qui sera évidemment repris à la sortie. La rente ou le capital issu de cette épargne sera alors imposable.

Une lutte contre la déshérence renforcée

Quoi qu’il en soit, le gouvernement a bel et bien gagné son pari d’inciter une retraite par capitalisation. Pour aller encore plus loin dans sa démarche, il vient par ailleurs de rappeler l’existence d’un nouveau service en ligne gratuit pour lutter contre la déshérence de contrats d’épargne retraite. Une initiative issue de la Loi du 26 février 2021 portée par le député Daniel Labaronne.

Pour retrouver la trace d’un ancien contrat souscrit par votre employeur, vous pouvez vous renseigner sur la plateforme info-retraite.fr ou sur l’application mobile (mon compte retraite). A l’heure actuelle 13,5 millions de contrats y sont identifiés, soit 94% du marché. La totalité des contrats seront répertoriés d’ici à la fin de l’année.