Se connecter S’abonner

Agirc-Arrco : les subtilités de la pension de réversion

Après le décès d’un époux, comment s’opère le calcul de la pension de reversion de l’Agirc-Arrco au profit du survivant ? Le point avec Mieux Vivre Votre Argent.

retraites complémentaires

La pension de réversion servie par le régime Agirc-Arrco est calculée sur la base de 60 % des points de retraite acquis par votre époux décédé. Pour obtenir le montant de la pension, il suffit de multiplier le nombre de points acquis par la valeur du point au jour de la liquidation (soit 1,2841 depuis le 1er novembre 2021). Ce qui peut compliquer le calcul c’est qu’il n’est pas tenu compte des coefficients de minoration appliqués à votre époux par exemple pour départ anticipé à la retraite. De plus, le nombre de points attribués au survivant ne peut pas excéder celui attribué à l’assuré défunt. Autrement dit, vous ne pouvez pas percevoir une pension de réversion plus élevée que la retraite de votre époux.

Prenons un exemple. Votre époux avait acquis 4 000 points mais a subi un coefficient de minoration et sa retraite a été calculée sur la base de 3 320 points. Votre pension sera calculée sur 60 % de 4 000 points et non de 3 320 points. Elle sera donc fixée sur la base de 2 400 points sans rabotage puisque ce montant est inférieur à celui de 3 320 points qui a servi à déterminer la retraite de votre époux.

A l’inverse, si votre mari avait supporté une minoration de 50 % de ces points, avec une retraite calculée sur la base de 2 000 points, vous n’auriez pas droit à une base de 2 400 points car ils dépassent ceux attribués à votre époux. La réversion de 60 % serait, dans cette hypothèse, calculée sur la base de 2 000 points.