Se connecter S’abonner

Retraite : l’indexation des pensions sur l’inflation ne sera “a priori” pas plafonnée

Selon le secrétaire général de Force Ouvrière, l’indexation des pensions de retraite sur l’inflation ne devrait pas être plafonnée, et pourrait tenir compte de l’évolution des prix sur douze mois.

retraite
Crédit : iStock.

Le nouveau ministre du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé mardi 24 mai une indexation des pensions de retraite sur l’inflation. Les contours exacts de la mesure n’avaient cependant pas été précisés. La question d’un éventuel plafonnement s’était notamment posée, car la hausse des prix, chiffrée à 4,8% en avril, devrait se poursuivre dans les mois qui viennent. Or, la mise en place de cette indexation n’interviendra pas avant août (sur les pensions de juillet) en raison des élections législatives. Après de premières discussions entre exécutif et partenaires sociaux, Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière, a livré quelques éléments de réponse à BFMTV, mercredi 25 mai.

Revaloriser les pensions sans « effet de seuil »

« A priori, il n’y aura pas de plafonnement », a déclaré le syndicaliste. Quant au montant de la hausse, il pourrait être plus important que le taux d’inflation sur les six premiers mois de 2022. « Je pense avoir compris [que le gouvernement] veut s’aligner sur ce qu’aura été l’inflation non rattrapée sur les pensions sur les douze derniers mois », a déclaré, prudent, Yves Veyrier. Et d’ajouter : « On espère que ça sera plus. » Il a également abordé la question d’un éventuel « effet de seuil ». Une hausse des pensions peut en effet entraîner un basculement dans la tranche supérieure de la CSG. Certains retraités en avaient fait les frais lors de la dernière revalorisation en janvier, y perdant plus qu’ils n’y gagnaient. « On ne sait pas encore exactement ce que le gouvernement entend proposer », a rappelé Yves Veyrier, jugeant cependant qu’il ne devrait cette fois pas y avoir d’effet de ce type.

Selon les prévisions de l’Insee, le niveau d’inflation devrait atteindre 5,4% au mois de juin. « Nous voulons que cette indexation soit valable dès la retraite du mois de juillet », avait fait savoir le ministre du Travail. Il avait également rappelé que cette indexation ne concernerait que les pensions de base du régime général « puisque les complémentaires relèvent des partenaires sociaux ».