Se connecter S’abonner

Pensions de retraite : une nouvelle revalorisation d’ici 2023 ?

L’opposition a tenté de mettre en lumière, mardi 26 juillet à l’Assemblée nationale, la nécessité de revaloriser les pensions en tenant compte de l’inflation au second semestre.

pensions

Les députés avaient alors voté en première lecture du projet de loi de finances rectificative un amendement actant une revalorisation de 500 millions d’euros pour les pensions de retraite. Ce projet devait a priori faire consensus dans une Assemblée nationale sans majorité absolue, et octroyer une revalorisation de 4 % en juillet, après celle de 1,1 % au début de l’année. Mais il a finalement été l’objet d’une nouvelle passe d’armes entre la majorité et une partie de l’opposition, relate Le Parisien.

L’inflation plus forte que la revalorisation des pensions


Le député Charles de Courson (Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires) a déposé un amendement contre cette mesure. L’objectif n’était pas de contester la nécessité d’une hausse, mais d’alerter sur son insuffisance. En effet, l’Insee prévoit une poursuite de l’inflation sur le second semestre 2022. La situation économique internationale laisse peu de doutes sur ce scénario. De plus, la plupart des organismes de retraites complémentaires devraient, eux, se contenter de hausses modestes.

L’amendement demandait donc une revalorisation à 5,5 % pour tenir compte de la hausse annoncée du coût de la vie sur les prochains mois. Un geste chiffré à 500 millions d’euros qui a été voté dans un premier temps, notamment grâce à l’absence des députés Les Républicains. Mais dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 juillet, un nouvel amendement du gouvernement a écarté cette mesure. Charles de Courson a lui-même reconnu que son texte n’avait d’autre intérêt que de mettre en lumière la question d’une nouvelle revalorisation des pensions en 2022.

La majorité et le gouvernement ont de leur côté dénoncé un coup politique. L’exécutif assure prendre en compte l’inflation du second semestre. « Il y aura très probablement une autre revalorisation des retraites en janvier 2023 », a fait savoir le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Mais malgré un contexte de baisse significative du pouvoir d’achat, une revalorisation avant la fin de l’année ne semble donc pas à l’ordre du jour.