Champagne : notre sélection de 4 millésimés à moins de 50 euros

Dans la perspective des fêtes de fin d’année ou tout simplement pour vous faire plaisir, si vous consacrez un budget d’une quarantaine d’euros pour une bouteille de champagne, vous accédez à des champagnes millésimés de caractère.

Les champagnes millésimés résultent d’une année exceptionnelle et proviennent uniquement de la récolte de cette année-là. ©Istock

Pour des champagnes dont les tarifs se situent entre 30 et 50 euros, la place de choix revient aux champagnes millésimés, même si on peut trouver quelques très bons bruts sans année (comme chez Ayala, voir ci-dessous). Les millésimés résultent d’une année exceptionnelle et proviennent uniquement
de la récolte de cette année-là.

A LIRE AUSSI >> Champagne : 5 cuvées de qualité à moins de 30 euros

Totalisant environ 10 % de la production globale, ils occupent une catégorie intermédiaire entre les cuvées de prestige et les champagnes bruts sans année. A l’instar de tous les autres champagnes, ils sont issus, en général, de l’assemblage des trois cépages autorisés en Champagne – le chardonnay, le pinot noir et le meunier –, chacun occupant environ un tiers des surfaces du vignoble champenois. Les millésimés peuvent également être produits exclusivement avec un seul cépage. C’est le cas pour le blanc de blancs, réalisé à partir de raisins blancs (chardonnay), et pour le blanc de noirs, fabriqué uniquement avec des raisins noirs (pinot noir ou meunier).

Ayala, brut Majeur

Ce brut sans année est le fruit d’un assemblage joliment maîtrisé des trois cépages, chardonnay (40%), pinot noir et meunier (20 % chacun). Equilibre, fraîcheur et vinosité sont au rendez-vous d’un nez tout en agrumes et d’une bouche à la fois précise et bien fruitée.
Champagne-ayala.fr ; 31,50 €

 

Le coup de cœur de la rédaction :

Lallier, Grand Rosé Grand Cru

Un large tiers de chardonnay (35 %) pour une majorité de pinot noir (65 %). Cette nouvelle version millésimée du Grand Rosé, toujours issu de raisins des parcelles classées grand cru (Aÿ, Oger, Verzenay…), est élaborée selon le principe de la macération dite en « millefeuille », en alternant les couches de chardonnay et de pinot noir. Résultat : une grande précision, nourrie d’arômes volubiles de fruits rouges et d’agrumes.
Champagne-lallier.com ; 36 €

Delamotte, blanc de blancs

Poisson grillé, volailles et crustacés offrent à ce 100 % chardonnay de la côte des Blancs un parfait terrain d’expression. A la fois ample et délicat, ce millésimé s’ouvre sur des senteurs d’agrumes ciselées d’une pointe de menthe et de gingembre, pour finir dans le palais avec une touche salée de pain grillé.
Champagnedelamotte.fr ; 42 €

Boizel, Grand Vintage 2008

Après le 1988 et le 1998, place au 2008. Ce très joli millésimé est le fruit d’un strict équilibre entre chardonnay et pinot noir. Pourvu d’une robe dorée très soutenue, le Grand Vintage s’ouvre sur des notes gourmandes et déjà mûres d’amande sucrée et d’orange confite. Une profondeur que l’on retrouve en bouche, tendue par la fraîcheur des bulles d’une belle finesse.
Boizel.com ; 46,20 €

Sur le même thème

Champagne

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique