Les factures des abonnés aux tarifs réglementés du gaz chez Engie (ex GDF-Suez) vont voir leur facture baisser en mars : – 3% en moyenne, hors taxes, par rapport à février, vient de préciser la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Dans le détail, plus la consommation de gaz des foyers est importante, plus le recul des tarifs le sera : « -1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, -1,8 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et -3% pour les foyers qui se chauffent au gaz ».

A LIRE >>> Electricité : hausse exceptionnelle des tarifs réglementés, c’est fait !

Les tarifs réglementés du gaz sont révisés tous les mois à partir d’une formule intégrant les prix du gaz sur le marché du gros (Pays-Bas et PEG Nord en France). Ces derniers étant en recul en mars par rapport à février, ce repli est mécaniquement appliqué aux particuliers.

Un gaz plus taxé depuis janvier

Ce repli intervient après un début d’année marqué par de fortes augmentations pour les consommateurs. En plus d’avoir vu le prix des tarifs réglementés du gaz augmenter en janvier (+2,3%) et en février (+1,30%), l’une des taxes pesant sur le gaz a flambé !

A LIRE >> Taxes sur le fioul, le diesel, le gaz : préparez-vous à banquer en 2018

Depuis le 1er janvier 2018, la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) est, en effet, passée de 5,88 euros pour chaque mégawattheure consommé à 8,45 euros ! Soit + 44%, et hors TVA ! La faute à l’augmentation d’une sorte de taxe carbone (la contribution climat énergie) à l’initiative du gouvernement. Cette augmentation a touché tous les consommateurs de gaz, qu’ils soient aux tarifs réglementés chez Engie ou clients des fournisseurs alternatifs. (Direct Energie, Eni, Altergaz, EkWateur…). Sur les factures, la TICGN s’additionne à l’abonnement mensuel et au volume de gaz consommé.