Dans les banques, les néobanques, et même chez les constructeurs de produits électroniques, de nouveaux services et produits ainsi que les offres promotionnelles se multiplient. Voici les 5 actualités du moment.

Un coach épargne gratuit chez Boursorama

Deux ans après celui d’ING Direct, Boursorama lance son coach épargne. Les clients de l’établissement peuvent désormais, depuis l’onglet « Mon budget » de l’application ou depuis leur espace personnel réaliser un diagnostic de leur épargne. Cette dernière pouvant être logée dans la banque ou bien dans un autre établissement (à condition d’associer les comptes). L’outil prodigue alors des conseils personnalisés pour épargner « plus et mieux ». Des alertes automatiques peuvent être envoyées pour qu’à chaque opportunité qui se présente, une notification incite l’utilisateur à en mettre une partie de côté en un clic par virement sur le produit de son choix. 

Revolut : la carte de paiement exceptionnellement gratuite

Jusqu’au au 11 mars (à 23h59), la néobanque Revolut rend gratuite sa carte de paiement pour les nouveaux clients ainsi que pour les actuels détenteurs d’un compte « maison » qui n’en possèdent pas encore une ou qui n’ont pas activé leur carte virtuelle. Habituellement, elle est facturée 6 euros (fabrication et frais d’envoi). Cette promotion est organisée pour fêter le franchissement de la barre de 1,5 million d’utilisateurs de Revolut, dont 220 000 en France.

A LIRE >> 4 services originaux des néobanques que vous ne trouverez pas ailleurs. 

Nouveau compte à petit prix au Crédit Agricole Ile-de-France

Avec « Globe Trotter », le Crédit Agricole Ile-de-France surfe sur la vague des comptes bancaires à petit prix et sans condition d’accès (revenus ou épargne). Cette nouvelle offre de la caisse régionale vise les 18 – 29 ans qui étudient ou travaillent à l’étranger : pour 2€/mois, ils ont accès à une carte internationale (Visa ou Mastercard) avec paiements et retraits gratuits à l’international ainsi qu’assurance et assistance voyage. Soit 50% de décote par rapport au prix habituellement pratiqué (42€/an). Quant au compte courant, il ne subit, comme les autres dans la maison, aucuns frais de tenue de compte. Pilotable à distance, il l’est aussi en agences. Enfin, contrairement à la nouvelle offre d’entrée de gamme du Crédit Agricole, Eko, un découvert autorisé est possible. Le Crédit Agricole IDF pousse aussi des produits complémentaires : le permis de conduire à 1 euro par jour (crédit dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat) ou un prêt étudiant à 1%.

N26 : une carte bancaire qui en jette

La banque mobile N26 est la première en France à donner accès à une carte bancaire pas comme les autres. Toute noire, et donc réservée ailleurs à une clientèle haut de gamme, cette Mastercard World Elite (pendant de la Visa Infinite) possède aussi… un cœur en métal ! Ce qui lui confère, en plus de son côté ostentatoire, un poids qui la distingue des cartes classiques. De quoi frimer lorsqu’on la tend dans les commerces et restaurants et afficher son lourd pouvoir d’achat.

Facturée 14,90 €/mois (contre jusqu’à 25 €/mois dans les banques classiques) dans le cadre de l’offre « N26 métal », la carte ouvre droit à des services premium : retraits en devises sans commission dans les DAB du monde entier, assurances, offres spéciales…  Seuls les premiers clients de N26 ayant opté pour l’offre « N26 Black » (5,90 €/mois) peuvent actuellement y accéder. Elle sera accessible à tous d’ici la fin du premier semestre 2018.

Archos lance un coffre-fort pour cryptomonnaies à petit prix

Plus connue pour ses smartphones d’entrée et de milieu de gamme, la marque française Archos s’apprête à lancer cet été un coffre-fort physique pour stocker Bitcoin, Bitcoin Cash, Ether, Litecoin et Zcash. L’intérêt d’un « hardwallet » comme celui-ci : mettre ses « cryptos » en lieu sûr plutôt que de les stocker sur une plateforme en ligne (Kraken, Bitstamp, Bittrex…) ou sur un disque dur pas ou peu sécurisé. Le Safe-T mini se présente sous la forme d’un petit boîtier rond  à connecter à un ordinateur, à un smartphone ou à une tablette à l’aide d’un câble Micro USB. Il possède aussi son propre écran d’affichage.

Le Safe-T mini doit être déverrouillé par un code PIN à 9 chiffres avant d’être utilisé. Il gère l’envoi et la réception des cryptomonnaies, les transactions étant sécurisées par une clé de chiffrement privée. Toutes les opérations de chiffrage ont lieu directement sur le Safe-T mini, hors connexion. En cas de perte, de vol ou de casse, il est possible de récupérer le contenu de son portefeuille grâce à un code de récupération comportant 24 mots. Le Safe-T mini sera commercialisé en juin au prix de 49,99 euros. Un tarif deux fois moins élevé que la clé Nano S du leader français Ledger (95 euros), que Trezor (107 euros) ou Keepkey (96 euros). Restera alors à éprouver la sécurité du produit.