Se connecter S’abonner

Energie: chute de 10% des coupures ou limitations de puissance à la suite d’impayés

Le nombre d'interventions pour impayés en 2017 a baissé de 10% par rapport à 2016, selon les données publiées mardi par le médiateur national de l'énergie, à l'approche de la fin de la trêve hivernale des coupures d'électricité et de gaz naturel.
électricité
Au cours de la trêve hivernale, les fournisseurs ne peuvent pas interrompre la fourniture d’énergie au motif d’un impayé pour une résidence principale. ©Istock

Les fournisseurs d’énergie (gaz et/ou d’électricité) ont déclaré avoir mis en œuvre 535.946 coupures ou limitations de puissance à la suite de factures impayées en 2017, précise le médiateur de l’Energie. Leur nombre a diminué de 10% par rapport à 2016, lorsque le médiateur avait recensé 604.000 interventions.

A LIRE >>> Taxes sur le fioul, le diesel, le gaz : préparez-vous à banquer en 2018

-26% d’interventions pour les clients au gaz

Dans le détail, 450.012 interventions ont concerné l’électricité et 93.862 le gaz naturel, ce qui représente des réductions respectives de 6% et de 26% par rapport à 2016. En électricité, le nombre de coupures (228.472) a été légèrement supérieur à celui des réductions de puissance (211.797). 

Au cours de la trêve hivernale, les fournisseurs ne peuvent pas interrompre la fourniture d’énergie au motif d’un impayé pour une résidence principale. Durant cette période, qui s’étend du 1er novembre au 31 mars de l’année suivante, ils peuvent toutefois procéder à des réductions de puissance, sauf pour les bénéficiaires du chèque énergie.

Ce dispositif, qui aide les ménages en situation de précarité à payer leur facture, a remplacé les tarifs sociaux de l’électricité depuis le 1er janvier.