La plateforme de covoiturage BlaBlaCar va expérimenter à partir de vendredi un service de transport en autocar pour faire face à la « hausse exceptionnelle de la demande » liée à la grève de la SNCF, a indiqué jeudi à l’AFP son cofondateur et directeur général.

« La première idée, c’est d’offrir une solution de mobilité aux passagers qui sont en recherche » d’alternative « en ce moment », a expliqué Nicolas Brusson, précisant que la demande sur la plateforme avait été multipliée par six sur les premiers jours de grève, mardi et mercredi.

A LIRE >>> Grève à la SNCF : ces 12 jours pendant lesquels les réservations de billets sont impossibles

De et vers Paris à partir de Lille, Rouen et Rennes en autocar

La start-up française va proposer des trajets aller-retour en autocar sur trois axes « les plus prisés »: Paris-Lille dès vendredi, Paris-Rouen à partir de lundi et enfin Paris-Rennes à partir de vendredi 13 avril.

Ces trajets seront proposés les vendredis, dimanches et jours de grèves, « à des prix fixes comparables à ceux du covoiturage », selon M. Brusson, dont l’entreprise s’est associée à des compagnies de cars locales qui mettront à disposition leurs véhicules et chauffeurs aux membres de BlaBlaCar.

En proposant des places « sur ces trois routes, on va être capable de remplir ces autocars assez rapidement », a avancé le directeur général, optimiste, précisant que ce service serait en phase d’expérimentation pendant la période des grèves.

Ce nouveau service vient conforter les offres de covoiturage sur des courts et longs trajets, qui ont vu leur activité bondir en raison des grèves, a affirmé Nicolas Brusson.

Ainsi, sur la première journée de grève, mardi 3 avril, la demande a été multipliée par dix par rapport à un mardi normal, tandis que 184.000 sièges ont été proposés aux covoitureurs, soit trois fois plus que la moyenne, a précisé la plateforme dans un communiqué.

Sur les courtes distances (20 à 80km), BlaBlaCar a enregistré dix fois plus de trajets de covoiturage, toujours sur la seule journée de mardi. La start-up prévoit également que cinq millions de sièges seront proposés par mois sur la plateforme pendant les grèves – l’équivalent selon elle de 10.000 TGV.

BlaBlacar se présente comme la plateforme disposant de la plus large communauté de covoiturage longue distance au monde. La start-up française revendique plus de 60 millions de membres dans 22 pays, dont 14 millions en France.