Carrefour qui se lance dans le paiement mobile, La Banque Postale qui offre des cours de soutien scolaire, Revolut qui se met aux cartes virtuelles jetables pour sécuriser les achats en ligne… Banques traditionnelles et fintech fourbissent de nouveautés en ce mois d’avril. Panorama. 

Vos achats vous font gagner de l’argent à la Société Générale

Les clients de la Société Générale peuvent désormais récupérer une partie des dépenses qu’ils effectuent sur Internet. La banque vient en effet d’élargir à tous ses clients son service de cash-back, Grande Avenue, jusqu’alors réservé aux détenteurs de son pack Jazz (carte + services). Le principe : pour tout achat réalisé auprès de 800 e-commerçants partenaires (dont Fnac, La Redoute, Made…), 7% du montant en moyenne est rétrocédé au client. A partir de 20 euros cumulés, la cagnotte peut-être transférée sur un compte Société Générale.

La Banque Postale offre des cours de soutien aux enfants de ses clients

A partir du 30 avril, les clients de la banque Postale vont recevoir un code grâce auquel leurs enfants pourront bénéficier d’un an de soutien scolaire gratuit sur Internet. Si les modalités précises ne sont pas encore connues, cette aide aux devoirs digitale concernera les élèves scolarisés du CP à la terminale.   

Des cartes éphémères chez Revolut pour les achats sur Internet

Revolut permet désormais de générer un numéro de carte de paiement unique pour les achats sur Internet, comme le proposent certaines banques traditionnelles avec l’e-carte bleue (La Banque Postale, Caisses d’ Epargne, Banques Populaires…). Depuis l’application de la néobanque, une carte virtuelle éphémère peut ainsi être générée en quelques secondes pour régler ses emplettes. « Après chaque transaction, les numéros de la carte sont détruits et de nouveaux sont générés automatiquement », explique l’établissement.  Principal atout de cette solution : elle écarte le risque de tout piratage du compte que fait courir l’utilisation du numéro fixe de la carte rattachée au compte. Cette annonce de Revolut fait partie d’une série : la néobanque dévoile quasi chaque mois de nouvelles fonctionnalités.

WeSave ouvre son assurance vie aux enfants

WeSave, un acteur de l’épargne 100% digitale, ouvre son contrat d’assurance vie WeSave Patrimoine (fonds Suravenir) aux mineurs. Partant du constat que l’épargne réglementée, à commencer par le livret A, n’est plus un placement suffisamment rentable (0,75% net), la fintech veut inciter les parents eux-mêmes souscripteurs du contrat à en ouvrir un au nom de leur progéniture à travers WeSave Family. Ce contrat, accessible dès 300 euros, donne accès au fonds en euros sécurisé Suravenir Rendement (2% net de frais de gestion en 2017), permet une diversification vers les unités de compte (fonds, actions…) et comprend une gestion sous mandat à travers 10 profils de gestion. Yomoni, le concurrent de WeSave, propose également la même possibilité de diversification d’épargne pour les bambins.

A LIRE >>> Assurance vie : quel rendement pour votre contrat en 2017 ?

Carrefour se lance dans le paiement mobile

Régler ses achats en magasins avec son smartphone était déjà possible pour les détenteurs d’iPhone avec Apple Pay ou pour les clients d’Orange Bank. En attendant l’arrivée de Samsung Pay sur le marché, Carrefour se positionne sur le marché avec sa solution Carrefour Pay. Les clients du géant de la distribution détenteurs d’une carte PASS peuvent désormais régler leurs achats avec leur smartphone dans les 3.000 magasins du groupe (hypermarchés Carrefour, supermarchés Carrefour Market, magasins de proximité Carrefour City, Express, City) et « dans toutes les enseignes acceptant le paiement sans contact à travers le monde ».

Linxo : bientôt des paiements et virements entre banques depuis la même appli

L’agrégateur de comptes courants et d’épargne Linxo a annoncé la naissance de Oxlin, son établissement de paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution). Qu’est-ce que ce sésame va changer pour les 1,7 millions d’utilisateurs de la fintech ? Ils pourront bientôt effectuer des virements et des paiements depuis l’application entre et depuis les comptes enregistrés. Ce développement de nouveaux services  est permis depuis janvier grâce à l’entrée en application de la DSP2 (Directive sur les Services de Paiement n° 2), qui oblige les banques à partager les données de leurs clients, notamment avec les fintech. Bankin, le concurrent de Linxo, a obtenu le même agrément en janvier dernier et propose déjà les virements intercomptes depuis février.

Fortuneo étend le paiement mobile aux montres Garmin et Fitbit

Après Apple Pay, la solution de paiement via iWatch, les clients de la banque en ligne Fortuneo peuvent désormais régler leurs achats sans contact dans les commerces sans sortir leur carte, ni leur smartphone mais leur montre connectée Garmin ou Fitbit. Du moins certains modèles de ces marques axées sur le sport : les Fitbit Ionic ou Versa et les Garmin Vivoactive 3 ou Forerunner 645 Music. Pour utiliser le paiement sans contact avec les montres compatibles, les utilisateurs doivent ajouter leur carte de paiement Fortuneo à leur portefeuille Fitbit Pay ou Garmin Pay. Ils doivent aussi posséder un smartphone fonctionnant, au minimum, sous Android 4.4, Apple iOS 9.0 ou Windows 10 mobile.