Impôts, retraites, immobilier, baisse des dépenses publiques… Les engagements d’Emmanuel Macron lors de son élection étaient pléthoriques. Voici les principales réformes réalisées, en cours ou annoncées par l’exécutif.

Taxe d’habitation, CSG, ISF… les réformes bouclées

– Budget 2018 : suppression partielle de l’ISF, taxe fixe de 30% sur les revenus financiers (Prélèvement forfaitaire unique, PFU), hausse de la CSG, début de la suppression de la taxe d’habitation, suppression des cotisations salariales chômage et maladie

– Ordonnances travail qui assouplissent le code du travail (primauté des accords d’entreprise dans certains cas, baremmisation des indemnités prud’homales…)

A LIRE >>> Hausse de la CSG: retour en arrière pour 100.000 retraités

– Suppression du RSI, aligné sur le régime général

– Loi sur la moralisation de la vie politique qui interdit notamment aux parlementaires d’employer des membres de leur famille et supprime la « réserve parlementaire »

– Baisse de 5% des aides personnalisées au logement

– Hausse des prix des cigarettes, avec l’objectif du paquet à 10 euros

– Loi hydrocarbures qui interdit l’exploitation en France d’ici 2040

– Dédoublement des classes de CP dans les quartiers REP et REP+ (CE1 prévus)

– Réforme du baccalauréat à partir de juin 2021 (réduction à quatre épreuves écrites, dont le français et la philosophie, et un grand oral, suppression des séries L, ES et S au profit d’un tronc commun et de spécialités en Première et Terminale)

– Réforme de l’admission à l’université (Parcoursup remplace APB, tri par les établissements)

– Décision de ne pas construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et expulsion des zadistes 

– Onze vaccins deviennent obligatoires au lieu de trois

– Limitation de la vitesse à 80 km/h (à partir de juillet)

– Report de l’objectif de 50% d’énergie nucléaire au lieu de 75%

– Test d' »emplois francs » dans les quartiers prioritaires (prime pour les entreprises embauchant leurs habitants)

– Loi sécurité qui étend le pouvoir des préfets et forces de l’ordre pour surveiller et intervenir après la fin de l’état d’urgence

Minimum vieillesse, fraude fiscale… Les réformes en cours ou annoncées

– Revalorisation du minimum vieillesse (d’autres prévues en 2019 et 2020)

– Perception de l’impôt sur le revenu à la source en 2019

A LIRE >>> Impôts: les dates limites pour déclarer vos revenus

– Texte logement: financements pour les bailleurs sociaux, construction facilitée, bail de court terme

Projet de loi logement pour faciliter la construction

– Texte contre la fraude fiscale

– Suppression de 120.000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat, simplification du dialogue social, recours accru aux contractuels, rémunération plus individualisée et accompagnement renforcé des évolutions de carrière (projet de loi prévu au 1er semestre 2019).

– Réforme de la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance chômage, qui ouvre cette dernière aux salariés démissionnaires et aux indépendants, renforce le contrôle des chômeurs. Plan de 15 mds d’euros pour la formation

– Projet de loi sur le droit à l’erreur, texte fourre-tout pour améliorer les relations entre l’Etat et les citoyens

– Réforme de la justice avec suppression des courtes incarcérations, peines alternatives encouragées, création de 7.500 places de prison, réforme des procédures civile et pénale, transformation numérique et réorganisation territoriale des tribunaux, expérimentation d’un tribunal criminel départemental pour des crimes passibles de 20 ans de réclusion

 – Projet de loi asile-immigration pour accélérer le traitement des demandes d’asile, favoriser l’intégration des réfugiés acceptés et expulser plus systématiquement les autres 

– Texte sur les relations agriculteurs-distributeurs qui interdit la revente à perte et revalorise la part payée aux agriculteurs. Projet d’imposer un pourcentage de 50% de produits bio, ou locaux ou sous label de qualité dans les cantines collectives d’ici 2022

– Création de 50.000 places d’urgence pour les sans-abri

Réforme de la SNCF (fin du statut pour les nouveaux entrants, création d’une société anonyme, reprise d’une partie de la dette)

A LIRE >>> Grève SNCF: ces 12 jours durant lesquels les réservations sont impossibles

– Ecole obligatoire dès 3 ans

– Plan pour développer l’intelligence artificielle

– Institutions: réduire de 30% le nombre des parlementaires, instiller 15% d’élus à la proportionnelle et limiter à 3 le nombre de mandats consécutifs

– Projet de loi contre les violences sexuelles

– Nouveau plan autisme

– Proposition de loi pour lutter contre les fausses nouvelles en période électorale

– Réforme de la distribution de la presse

– Assises de la mobilité

Les réformes qu’Emmanuel Macron doit encore mener

– Première baisse de la taxe d’habitation en octobre

– Création d’un Loto du patrimoine, couplé aux Journées du patrimoine, pour financer la conservation et restauration de monuments, églises…

– Revalorisation courant 2018 de la prime d’activité et de l’allocation adulte handicapé

– Offre sans reste à charge pour l’optique, les soins dentaires et les audioprothèses

– Projet d’un pass culture (subvention de 500 euros pour les jeunes de 18 ans pour consommer de la culture). Doit être lancé dans 4 départements en septembre (Bas-Rhin, l’Hérault, la Seine-Saint-Denis et la Guyane) avant d’être généralisé

– Réforme du congé maternité

– Projet de loi « Pacte » sur la croissance et les entreprises

– Plan banlieue avec expérimentation des emplois francs et plan « Coeur de ville » pour revitaliser les centres de 222 villes moyennes

– Plan pauvreté

– Création d’un Service national de 3 à 6 mois

– Organisation de l’islam de France

– Réforme de la politique d’emploi des personnes handicapées (concertation lancée mi-février)

– Projet de loi bioéthique à venir à l’automne, à l’issue des États généraux de la bioéthique (PMA, fin de vie, cellules souches, examens génétiques, neurosciences, intelligence artificielle)

– Réforme de l’audiovisuel public avec rapprochement des groupes, changement du mode de nomination des patrons, réforme de la redevance et du rôle du CSA

– Encadrement des dépenses des grandes collectivités locales

– Hausse des moyens pour l’hôpital public

Les réformes Macron à plus long terme

– Refonte des impôts locaux

– Réformes des retraites pour unifier tous les régimes et supprimer les régimes spéciaux, réforme étalée sur 10 ou 15 ans

– Poursuite de la baisse des dépenses publiques

– Musée de la Francophonie à Villers-Cotterêts

– Projet Action Public 2022, dit aussi « Cap 22 » de réforme globale de la sphère publique