Se connecter S’abonner

L’auto-école en ligne LePermisLibre suspendue 3 mois pour infractions

LePermisLibre va fermer pour trois mois sur Internet ainsi que ses antennes à Lyon, Bordeaux, Marseille, Toulouse ou Avignon. Les clients/candidats ont un mois pour passer leur permis.
Crossing with stop sign towards the sun and mountain peaks with yellow line on asphalt. Success and vision concept.

LePermisLibre, auto-école 100% dématérialisée, va fermer pour trois mois à la suite d’une série d’infractions, notamment le recours à des enseignants auto-entrepreneurs, annonce jeudi la préfecture du Rhône.

A LIRE >>> Un Black Friday de printemps: cette drôle d’idée de Cdiscount, Boulanger, Fnac, Darty, La Redoute…

A la suite d’inspections, « de nombreuses infractions au code du travail ont été relevées », comme le statut de 49 enseignants « qui auraient dû être déclarés comme salariés, et non sous un autre statut, en l’occurrence celui d’auto-entrepreneur », explique la préfecture dans son communiqué. Des enseignements en infraction avec le code de la route ont par ailleurs été détectés.

LePermisLibre dans le viseur des auto-écoles traditionnelles

Afin de ne pas léser les candidats proches de l’examen, la préfecture a décidé de laisser un mois avant la fermeture de l’établissement. La décision entrera donc en vigueur le 9 mai (l’arrêté préfectoral est en date du 9 avril) et concernera toutes les antennes de l’entreprise, présente à Lyon mais aussi à Bordeaux, Marseille, Toulouse ou Avignon.

Créé par deux jeunes entrepreneurs en 2015, LePermisLibre propose de tout faire en ligne (préparation au code, réservation d’heure de conduite, géolocalisation de l’enseignant le plus proche). Ce qui autorise des tarifs très accessibles: 739 euros pour la formule de base code + 20 heures de conduite.

Il y a un an les patrons d’auto-école avaient manifesté contre l' »ubérisation » de leur profession.

Ils dénonçaient en autres l’absence de contrôle des nouvelles plateformes d’apprentissage en ligne qui ont fleuri ces dernières années.