Se connecter S’abonner

La grève à la SNCF a-t-elle un impact négatif sur la vie des Français ? En fait, pas trop…

Un sondage publié ce mercredi sur la grève à la SNCF et son impact sur la vie personnelle des Français révèle qu'une majorité d'entre eux n'éprouve pas de gêne. Seuls les Franciliens évoquent des désagréments. 
Selon un sondage BVA pour Orange, la grève à la SNCF, à raison de deux jours sur cinq depuis début avril, est sans conséquence sur la vie personnelle des trois quarts des Français. Crédit photo : Istock.

La grève à la SNCF, à raison de deux jours sur cinq depuis début avril, est sans conséquence sur la vie personnelle des trois quarts des Français, selon un sondage BVA pour Orange publié mercredi. Selon cette enquête, 74% des personnes interrogées déclarent que la grève des cheminots n’a « pas de conséquences sur leur vie personnelle », 21% « des conséquences négatives » et 4% des conséquences positives (1% de non réponse).

Du côté des motifs de gêne

Le pourcentage de personnes évoquant des conséquences négatives montent à 35% en Ile-de-France. Principal motif de gêne, « l’incertitude » qui pèse sur les trajets (44%) et des trajets plus « compliqués » (28%). Parmi les 21% qui expriment des répercussions négatives de ce mouvement sur leur vie, 50% trouvent « difficilement » des solutions, 46% s’organisent « facilement ».

A LIRE >> Grève à la SNCF : vers une poursuite du mouvement cet été ?

Mais la grève des cheminots est un sujet de conversation, puisque 84% des Français disent en avoir discuté avec des collègues, amis ou proches, dont 68% à plusieurs reprises.

Sondage réalisé par internet les 23 et 24 avril auprès d’un échantillon de 1.007 personnes majeures (méthode des quotas).