Loto du patrimoine: la liste des 18 monuments qui profiteront des fonds récoltés

En septembre se déroulera le premier Loto du patrimoine. L’objectif, porté par Stéphane Bern : lever des fonds auprès du grand public pour financer l’entretien ou la rénovation de monuments emblématiques.

La maison de Pierre Loti, le Fort Cigogne de Fouesnant...Le ministère de la Culture a choisi les 18 "sites emblématiques" qui seront aidés en priorité par le nouveau loto du patrimoine. crédit photo : Istock.

La maison de Pierre Loti, le Fort Cigogne de Fouesnant…Le ministère de la Culture a choisi les 18 « sites emblématiques » qui seront aidés en priorité par le nouveau loto du patrimoine, a-t-on appris auprès du ministère, confirmant une information du Figaro.

Sur un total de 270 « monuments en péril », le ministère a notamment retenu la maison de l’auteur de « Pêcheur d’Islande » à Rochefort (Charente-Maritime), le Fort Cigogne dans l’archipel des Glénan ou la Maison rouge de Saint-Louis de La Réunion. Ces monuments figureront sur les billets de loterie vendus 15 euros l’unité à l’approche des Journées du patrimoine, au mois de septembre.

« Nous voulions un monument emblématique par région, en métropole et Outre-mer », a expliqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen au Figaro. Les monuments devaient également représenter les « différentes facettes » du patrimoine (religieux, industriel…).

Loto du patrimoine : jusqu’à 20 millions d’euros

Il y a avait aussi « un critère d’urgence, en fonction de leur état de péril et de la possibilité de commencer rapidement les travaux », selon la ministre. 

L’hôtel de Polignac à Condom (Gers), la maison d’Aimé Césaire à Fort-de-France (Martinique), la Rotonde Montabon (Sarthe) ou la villa Viardot à Bougival (Yvelines) font aussi partie de ces monuments « emblématiques ».

Les recettes du loto, estimées par le gouvernement entre 15 et 20 millions d’euros (pour un budget total du patrimoine de 326 millions d’euros), seront affectées à un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril ». L’Etat prévoit d’organiser un deuxième tirage dès 2019, a affirmé la ministre.

Le président français Emmanuel Macron doit recevoir jeudi les 270 heureux élus de ce « loto du patrimoine ».

Loto du patrimoine : la liste des 18 sites

En métropole :

Ancien Hôtel-Dieu, Château-Thierry (Aisne)

Aqueduc romain du Gier et pont-siphon de Beaunant, Chaponost et Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône)

Château de Carneville, Carneville (Manche)

Château de Bussy-Rabutin, Bussy-le-Grand (Côte-d’Or)

Couvent Saint-François, Pino (Haute-Corse)

Eglise Notre-Dame, La Celle-Guénand (Indre-et-Loire)

Fort-Cigogne, Fouesnant (Finistère) ;

Hôtel de Polignac, Condom (Gers)

Maison de Pierre Loti, Rochefort (Charente-Maritime) ;

Pont d’Ondres, Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence)

Rotonde ferroviaire de Montabon, Montabon (Sarthe)

Théâtre des Bleus de Bar, Bar-le-Duc (Meuse)

Villa Viardot, Bougival (Yvelines)

 

Outre-mer :

Maison d’Aimé Césaire, Fort-de-France (Martinique)

Habitation Bisdary, Gourbeyre (Guadeloupe)

Maison du receveur des douanes, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)

Maison Rouge, Saint-Louis (La Réunion)

Usine sucrière de Soulou, M’Tsangamouji (Mayotte)

Sur le même thème

insolite Loto

Réactions et commentaires

Sur la même thématique