L’Europe va plafonner le prix des appels et des SMS vers les autres pays de l’UE

Les institutions européennes sont parvenues mercredi à un pré-accord pour plafonner le prix d’un appel d’un pays de l’UE à l’autre, un paquet de mesures porté par les eurodéputés mais qui laisse les opérateurs télécom sur leur faim. 

Cet accord politique survient un an après la suppression des frais d’itinérance (« roaming »), ces surcoûts payés par l’utilisateur lorsqu’il téléphonait, envoyait des SMS ou surfait sur internet depuis un autre pays de l’UE que le sien.

A partir du 15 mai 2019, le prix d’un appel passé d’un pays de l’UE vers un autre sera plafonné à 19 cents par minute et celui de l’envoi d’un SMS à 6 cents, au terme de cet accord atteint dans la nuit de mardi à mercredi après douze heures de discussions entre les négociateurs du Parlement européen et des 28 pays de l’UE, à Bruxelles.

« Nous nous sommes mis d’accord sur le fait que les opérateurs ne peuvent pas facturer des frais excessifs aux utilisateurs lorsqu’ils appellent ou envoient un SMS depuis leur pays d’origine vers un autre État membre de l’UE via un téléphone portable ou un téléphone fixe », a déclaré l’Espagnole Pilar del Castillo, l’une des négociatrices du Parlement.

Un plafonnement du prix d’un appel / SMS critiqué par les opérateurs

L’accord prévoit également des mesures afin d’accélérer le déploiement de réseaux très haut débit fixe, tels que la fibre optique, en intégrant notamment la possibilité de faire du co-investissement afin de réduire la facture pour les opérateurs, une pratique déjà en partie adoptée en France.

L’Union européenne souhaite par ailleurs préparer l’arrivée commerciale de la prochaine génération mobile 5G, avec notamment la possibilité donnée aux Etats d’accorder aux opérateurs des licences sur une durée minimale de 20 ans pour l’usage des bandes de fréquence nécessaires, afin de leur donner plus de visibilité.

Les opérateurs européens historiques ont quant à eux critiqué ce paquet télécom adopté cette nuit, le qualifiant d' »écran de fumée politique », cachant l’échec de l’UE à s’accorder sur des mesures beaucoup plus importantes qui faciliteraient des investissements indispensables pour la 5G et d’autres innovations de haute technologie.

« L’objectif principal de la proposition initiale de la Commission européenne était d’améliorer sensiblement le climat d’investissement pour le déploiement de nouveaux réseaux et d’habiliter les utilisateurs de tous les services de communication », a déclaré l’ETNO, la fédération européenne qui compte parmi ses membres Orange ou Deutsche Telekom, dans un communiqué. Cette « occasion unique en dix ans…. a été manquée « , a-t-elle dit.

Cet accord préliminaire doit encore être approuvé définitivement par les 28 Etats membres et le Parlement européen.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Impôts 2020: vous avez jusqu’au 15 décembre pour corriger votre déclaration

L’application « correction en ligne » est ouverte. Accessible depuis votre espace personnel, elle vous permet de corriger une erreur…

07/08/2020 10:28

Assurance: êtes-vous bien assuré contre les dégâts causés par la sécheresse?

Quatre millions d’habitations sont potentiellement très exposées aux dégâts liés à la sécheresse estime Assurland.

07/08/2020 08:41

Rénovation: MaPrimeRénov’ accessible à tous, sans conditions de revenus en 2021

Dès 2021, MaPrimeRenov’ sera étendue à tous les ménages, sans condition de revenus, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs et aux syndicats…

06/08/2020 16:54

Immobilier: des prix parisiens stables par rapport à juin

Les prix de l’immobilier parisien ne s’envolent plus. En juillet, ils se sont même stabilisés affichant, selon les arrondissements, des…

06/08/2020 14:37

Economie: l’exigibilité des loyers n’a pas été suspendue pendant le confinement

Le tribunal de Paris a donné raison au propriétaire des murs d’un restaurant dont le patron avait arrêté de payer…

06/08/2020 12:56

Immobilier: 68% des résidences principales achetées par des primo-accédants

La part des primo-accédants a été très élevée en juillet chez CAFPI. Elle a représenté 68% de la clientèle du…

06/08/2020 11:44