Qui est Oppo, le fabricant de smartphones chinois qui débarque en France ?

Après Huawei ou Xiaomi, le constructeur de smartphone Oppo veut se faire une place sur le marché européen. Avec une stratégie encore floue.

Anyi Jiang, le vice président du constructeur chinois de smartphones Oppo, annonce l'arrivée de la marque en Europe au Louvre. Crédit: Elodie Toustou.

Les smartphones de l’entreprise chinoise Oppo seront distribués à partir de cet été dans plusieurs pays européens, dont la France. L’arrivée du constructeur est un nouvel exemple de l’appétit croissant des fabricants chinois pour un marché européen dont ils sont longtemps restés à l’écart. 

A LIRE >>> 8 smartphones à grand écran pour tous les budgets

Oppo, qui détenait 7,3% du marché mondial des smartphones au premier trimestre selon le cabinet Gartner, va commencer à attaquer à partir de juillet les marchés français, italien, espagnol et néerlandais.

Il réfléchira ensuite « au second semestre » ou « au début de l’année prochaine » à une implantation dans d’autres pays européens, a indiqué Alen Wu, le vice-président d’Oppo chargé de l’international.

Les annonces d’Oppo font suite à celles de son rival chinois Xiaomi qui vient d’intégrer les rayons smartphones des distributeurs et des opérateurs français, avec des smartphones affichant les meilleurs rapports qualité du prix du marché, à l’image du Xiaomi Redmi Note 5.

La stratégie d’Oppo encore nébuleuse

Ces constructeurs veulent marcher sur les traces de Huawei (et de sa filiale à succès Honor), le premier constructeur chinois à s’être lancé en Europe, et qui a réussi à y atteindre une part de marché d’environ 11% selon Gartner, derrière Samsung (30%) et Apple (40%).

Contrairement à ce qui se passait il y a encore 10 ans, les consommateurs européens peuvent désormais avoir une image favorable des produits technologiques chinois, a défendu M. Wu. »Quand ils pensent aux marques chinoises, ils pensent à des entreprises qui innovent (…). C’est une fondation très solide pour attaquer le marché européen », a-t-il estimé.

Sur le marché français, Oppo veut vendre ses appareils via la grande distribution et les opérateurs télécoms. Mais il n’a encore aucun nom à annoncer pour l’instant. »Nous sommes en discussion avec les principaux opérateurs , s’est contenté d’indiquer Alen Wu. Quand nous aurons établi une présence » sur le marché européen, « nous n’excluons pas de déployer nos propres boutiques ».

Car l’industriel chinois ne veut pas ménager ses efforts. « Nous voulons que notre performance en Europe soit équivalente ou comparable à celle que nous avons dans le monde », a précisé M. Wu.Selon Gartner, Oppo était le numéro 5 des fabricants mondiaux de smartphones au premier trimestre 2018, avec une part de marché de 7,3%.

Pour illustrer son intérêt pour le marché européen, Oppo a choisi le Louvre pour la présentation mondiale mardi soir de son nouveau smartphone haut de gamme, le Find X. Concentré de technologie et de design, le smartphone dispose notamment d’un système de reconnaissance faciale « 20 fois plus sûr » que les systèmes de reconnaissance par empreintes digitales, selon Alen Wu. 

Sur le même thème

Meilleurs smartphones smartphone Smartphone Huawei

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique