Pour une fois, le pass Navigo et Imagin’R n’augmenteront pas au 1er août

La Région Ile-de-France vient de décider du gel du prix des pass Navigo et abonnement jeunes Imagin’R en 2018. Ceci après deux années de hausses jugées « inutiles » par les élus de l’opposition.

Crédit: iStock.

Les élus franciliens ont tous salué mercredi la décision prise par la Région de ne pas augmenter en 2018 le prix du passe Navigo. Dans un entretien à 20 Minutes, la présidente (LR) du conseil régional Valérie Pécresse a annoncé qu’après deux hausses successives en 2016 et 2017, les prix du pass Navigo à tarif unique (75,20 euros mensuels) et du forfait Imagin’R ne bougeraient pas en 2018.

« Cette non-augmentation montre que la lutte paie », a salué Jacques Baudrier, conseiller PCF de Paris et administrateur au sein d’Ile-de-France Mobilités (ex-Syndicat des transports d’Ile-de-France). « Avec la forte augmentation de l’utilisation des transports collectifs et donc des recettes d’Ile-de-France Mobilités, cela n’aurait eu aucun sens d’augmenter les tarifs en 2018 », a-t-il justifié.

« Nos pressions ont payé », se sont félicités les élus du groupe Alternative écologiste et sociale dans un communiqué, déclarant « depuis le début de la mandature, que le passe Navigo devait rester à un prix abordable pour les usagers des transports en commun et n’avait pas besoin de financements complémentaires ».

Un passe Navigo à 80 euros à la fin du mandat ?

Une « décision responsable et juste », a loué le président du groupe Les Républicains et Indépendants Othman Nasrou, défendant, à l’instar de Mme Pécresse, les précédentes augmentations qui ont servi selon la majorité à acheter 250 trains neufs, 250 bus propres, à renforcer 250 lignes de bus, et à créer 8.000 places de parking relais.

A LIRE >>> Grève SNCF : 50% du passe Navigo remboursé

Valérie Pécresse  « a pris le prétexte de la tarification pour améliorer les transports, mais la tarification ne finance jamais l’investissement elle abonde le fonctionnement (…) Avec le passe Navigo, Ile-de-France Mobilités (ex-STIF) augmente sa cagnotte », a rétorqué Mounir Satouri, président du groupe Alternative Ecologiste et sociale.

Les élus MoDem du groupe du Centre et des Démocrates « partagent la décision de Valérie Pécresse », estimant que le maintien du prix est le fruit d' »une reprise économique en Ile-de-France » conjuguée avec « une gestion rigoureuse des finances du STIF depuis l’arrivée de la nouvelle majorité régionale en décembre 2015 », selon les mots du président de groupe Yann Wehrling.

A LIRE >>> Après les vélos ou les scooters, des trottinettes électriques en libre-service à Paris dès ce venrdedi

« Les dernières augmentations du passe Navigo étaient inutiles (…) la cagnotte constituée par Valérie Pécresse en est la preuve », a relevé Nadège Azzaz, présidente du groupe Ensemble (ex-PS). « Nous ne nous faisons pas d’illusions, nous aurons un passe Navigo à 80 euros à la fin du mandat », a-t-elle affirmé.

Sur le même thème

Prix des transports collectifs

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique