Prix du gaz et du tabac, vitesse sur les routes… Tout ce qui change au mois de juillet

La deuxième partie de l’année commence et avec elle, son lot d’augmentations de tarifs et de changements réglementaires. Tout ce qui évolue en ce 1er juillet 2018.

Crédit: iStock.

Vous vous apprêtez à prendre un repos bien mérité en partant sur la route des vacances ? Avant le départ, vous n’échapperez pas aux bouleversements tarifaires et aux changements de règles qui interviennent comme traditionnellement, le 1er juillet.  Les voici dans le détail.

Pas plus de 80 Kmh sur les routes secondaires

La limitation de vitesse sur les routes à double sens sans séparateur (glissières métalliques, en béton ou terre-plein) est abaissée de 90 km/h à 80 km/h. En revanche certains tronçons de routes secondaires ne sont pas concernés : ceux comportant plusieurs voies de circulation (2 à 3 voies) dans les deux sens.

A LIRE >>> Routes secondaires à 80 km/h: pas d’évaluation de l’efficacité avant 2 ans

Forte hausse du prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz vont très fortement augmenter à compter du 1er juillet : + 7,45% TTC pour les clients d’Engie chauffés au gaz selon un arrêté du ministère de la Transition écologique et solidaire publié samedi au Journal officiel. Du jamais vu depuis 6 ans ! Sur la facture des clients particuliers d’Engie abonnés au tarif B1 (usage chauffage), cette hausse représentera ainsi une centaine d’euros à débourser en plus sur une année. La Commission de régulation de l’énergie devrait détailler dans les prochains jours l’impact concret de la hausse pour toutes les catégories de consommateurs. 

A LIRE >>> Vous pouvez faire contrôler les émissions d’ondes de votre compteur Linky, Gazpar, Ondeo… 

Les allocations chômage revalorisées à minima le 1er juillet

Les allocations d’assurance chômage sont revalorisées de 0,70% à partir du 1er juillet 2018 vient de communiquer l’Unedic. Sont concernés l’allocation minimale, la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et le seuil minimum de l’ARE pour les allocataires effectuant une formation. L’augmentation des salaires de référence permettant de calculer le montant des allocations est revalorisé dans les mêmes proportions. 

Dans le détail : 

  • L’allocation minimale passe à 29,06 € par jour (contre 28,86 €)
  • La partie fixe de l’ARE passe à 11,92 € par jour indemnisé (contre 11,84 € par jour). Elle s’additionne à la partie proportionnelle de l’allocation qui équivaut à 40,4 % de l’ancien salaire
  • L’allocation minimale ARE formation passe de 20,67 € à 20,81 € par jour

« Cette revalorisation concerne près de 94 % des demandeurs d’emploi indemnisés par l’Assurance chômage au 1er juillet 2018, soit environ 2,5 millions de personnes. », précise l’assurance chômage. 

Augmentation du prix du paquet de certaines cigarettes

Les paquets de cigarettes les moins chers du marché vont augmenter à partir du 2 juillet. Sont concernées les marques dont le prix est actuellement de 7,50 € le paquet. Ces dernières vont donc augmenter à 7,70 € ou 7,80 €. Retrouvez l’ensemble des marques concernées dans l’arrêté de fixation des nouveaux prix.

Fin du crédit d’impôt pour changer vos fenêtres

Avant sa refonte totale attendue en 2019 et un premier tour de vis intervenu en janvier, le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) devient encore plus restrictif. Ce dispositif, qui permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% ou de 15 % pour certaines dépenses dans le cadre de rénovation énergétique, voit encore son périmètre réduit. En effet, il ne sera plus possible, à partir du 1er juillet, de l’utiliser pour aider à financer un changement de fenêtres (passer d’un simple à un double vitrage). Idem pour l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique au fioul. Pour ces travaux, les foyers ayant accepté un devis et versé un acompte jusqu’au 30 juin 2018 bénéficieront du CITE à hauteur de 15% du coût du matériel.

Des séjours et forfaits vacances plus clairs et protecteurs pour les vacanciers

Vos vacances d’été ne sont pas encore réservées ? Si vous achetez un séjour ou un pack transport + hébergement  à partir du 1er juillet, dans une agence de voyage ou sur Internet, vous serez mieux informés et protégés. Avant l’achat, devront notamment être détaillés le nombre exact de nuitées, le prix total avec les taxes, redevances ou autres coûts supplémentaires, la catégorie de l’hébergement, la langue dans laquelle les services sont fournis… (Retrouvez la liste entière des nouvelles obligations ici) Et s’il s’avère qu’une fois sur place, les prestations fournies ne correspondent pas au descriptif, le professionnel sera dans l’obligation d’appliquer une réduction du prix ou un geste commercial. De plus, si rien ne se passe comme prévu, le vacancier n’aura plus à apporter la preuve de la faute du professionnel, le vendeur étant de facto jugé responsable à part entière.

Sur le même thème

allocations chômage Budget Prix du gaz

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique