Se connecter S’abonner

C’est l’été à la SNCF avec une nouvelle gare à Montpellier et des TGV Ouigo à la Gare de l’Est

Les vacances d’été débutent et avec elles, deux nouveautés à la SNCF : une nouvelle gare qui dessert Montpellier et les TGV low-cost Ouigo qui embarquent à Paris pour desservir l’Est de la France.
TGV OUigo SNCF
Crédit: iStock.

L’entrée en vigueur du service d’été de la SNCF verra notamment la mise en service d’une nouvelle gare près de Montpellier et l’arrivée des TGV à petits prix Ouigo entre Paris, l’Alsace et la Lorraine.

Ouvert en décembre pour le fret, le contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier – un nouvel axe long de 60 km- va également accueillir quelques trains de voyageurs.

A LIRE >>> La SNCF va bientôt prévenir en temps réel des retards, annulations ou perturbations

Une nouvelle gare, baptisée « Montpellier Sud de France », a été construite sur cette ligne nouvelle à la périphérie de la ville. Elle ne verra passer pour commencer que huit trains par jour, un aller-retour TGV vers Paris, un aller-retour Ouigo vers l’aéroport de Roissy et deux allers-retours Intercités Bordeaux-Toulouse, ces derniers ne s’arrêtant plus à Montpellier Saint-Roch, dans le centre-ville. Ces trains ne desserviront pas Nîmes, qui aura sa propre gare sur la ligne nouvelle fin 2019. 

Les TGV low-cost Ouigo désormais disponibles depuis la Gare de l’Est à Paris

Après Montparnasse en décembre, la Gare de l’Est devient, depuis ce samedi 7 juillet, la deuxième gare parisienne à accueillir les TGV « low-cost » Ouigo. La SNCF propose quatre allers-retours quotidiens, dont deux vers Strasbourg -l’un étant prolongé jusqu’à Colmar-, un vers Metz et un vers Nancy.

Enfin, parmi les nouveautés de l’horaire d’été, la compagnie s’est associée à la région Normandie pour permettre depuis Paris -jusqu’au 2 septembre- des allers-retours vers les plages du Débarquement, Arromanches, Port-en-Bessin et Colleville-sur-Mer, avec une correspondance entre train et autocar à Bayeux (Calvados).

La CGT et Sud-Rail qui avaient appelé à la grève vendredi et samedi dernier ont prévenu que le mouvement pourrait se poursuivre pendant l’été.

A LIRE >>> A Dunkerque, les bus entièrement gratuits dès septembre