En ce mois de novembre, les prix du gaz, les pensions de retraite des ex-salariés du privé, les adultes handicapés et les propriétaires ou les locataires rencontrant des problèmes d’impayés sont concernés par des changements qui vont avoir des conséquences tant sur le budget que sur la situation personnelle de certains foyers.

Les pensions de retraite complémentaires du privé révisées à minima

Les pensions complémentaires des retraités du secteur privé (Agirc et Arrco)  sont revalorisées de 0,6% au 1er novembre. Soit bien en-dessous de l’inflation : + 2,2% sur un an à fin septembre selon l’Insee. A l’origine de cette faible augmentation : les partenaires sociaux qui, en 2015, ont décidé que la revalorisation des pensions Agirc Arrco serait basée sur les prix à la consommation (hors tabac), diminuée d’un point.

Le prix du gaz n’en finit plus d’augmenter

Dès le 1er novembre, le prix du kWh de gaz aux tarifs réglementés d’Engie (ex GDF Suez) vont subir leur 7e mois d’augmentation consécutive. Les plus de 4 millions de foyers concernés vont le payer en moyenne 5,79% de plus qu’en octobre. Dans le détail, les clients qui seront les plus touchés sont ceux utilisant le gaz pour se chauffer (Tarif B1) : +6%. La remontée ne sera « que » de + 1,9% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson (Tarif Base) et de + 3,6% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude (Tarif B0).

A LIRE >>> Taxes sur le fioul, le diesel, le gaz : vous allez banquer en 2018

Logement : début de la trêve hivernale

Les locataires qui rencontrent des difficultés pour payer leur loyer et leurs charges et/ou qui font l’objet d’une procédure d’expulsion ne peuvent plus être expulsés de leur logement  jusqu’au 31 mars 2019. Cette trêve n’empêche pas les procédures en cours de se poursuive ni les propriétaires en délicatesse avec leur(s) locataire(s) d’entamer une action en justice.  Durant cette période, l’expulsion peut toutefois être réalisée dans deux cas : l’immeuble où se situe le logement fait l’objet d’un arrêté de péril ou un relogement adapté a été trouvé pour les locataires. Dans le cas de squatteurs, seul un juge peut décider de leur expulsion durant la trêve. 

A noter : la trêve hivernale protège aussi les locataires des coupures de gaz ou d’électricité en cas d’impayés. Toutefois, le fournisseur peut décider de réduire la puissance du compteur pour limiter la consommation.

L’Allocation aux adultes handicapés (AAH) exceptionnellement revalorisée

Le montant maximal de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) est augmenté d’une quarantaine d’euros pour atteindre 860 € par mois dès le 1er novembre 2018. Le gouvernement a décidé de rehausser cette allocation, attribuée sous conditions de ressources et de composition du foyer, dans le cadre de son plan de lutte contre la pauvreté. Ce dernier prévoit que le montant maximal de l’AAH soit porté à 900 € le 1er novembre 2019.